Publicités

«Amor fati», JR au J1 du port de Marseille

« Là, c’est le photomaton où le visiteur s’installe et se photographie lui-même, alors cela sera uniquement le regard. » Comme souvent chez JR, tout commence par un regard. Une fois imprimée, la photo des yeux du visiteur est soigneusement pliée. Le bateau en origami est déposé sur une surface d’eau noire dans le hangar J1 du port de Marseille. Ici ont accosté des bateaux venus d’Algérie, du Maroc, de Tunisie ou d’ailleurs.

JR : « Cet amour du destin »

« Malgré toutes les traversées de chacun, parce que certains n’ont pas le choix, d’autres parce qu’ils vont vers un autre avenir, explique JR, avec son éternel chapeau et ses lunettes noires, il y a quand même – et c’est ce qui nous tient en vie – cet amour du destin et de se dire : il y a quand même au bout une lumière ou quelque chose positive qui peut se passer, parce que sinon beaucoup de gens auraient baissé les bras bien avant. Donc, c’est quelque chose qu’on a vraiment en nous, qui fait partie de notre ADN, de notre condition humaine. »

Des petits bateaux en papier

Le voyage, la mémoire, l’identité… Thèmes essentiels de l’œuvre de JR depuis les portraits géants des habitants de Montfermeil, près de Paris, jusqu’aux visages d’Israéliens et de Palestiniens collés de chaque côté du mur de séparation entre Israël et la Cisjordanie. À Marseille, les petits bateaux en papier flottent dans la lumière de la seule fenêtre du hangar, une fenêtre ouverte sur la Méditerranée, une fenêtre ouverte sur l’ailleurs.

Amor Fati de JR, exposition au hangar J1 à Marseille jusqu’au 13 mai.

Infos pratiques

Le J1 est ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h
Nocturne le mercredi jusqu’à 22h.

Gratuit le 1er dimanche du mois

Lieu et installation accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :