Publicités

Un Japonais officiellement reconnu doyen de l’humanité… à l’âge de 112 ans !

Ses secrets de longévité ? Son faible pour les sucreries et de longs bains dans les sources d’eau chaude, selon sa famille.

Le nouveau doyen de l’humanité est un Japonais de 112 ans, Masazo Nonaka. C’est le Guinness des records qui l’a annoncé, mardi 10 avril. Né le 25 juillet 1905, le vieil homme a reçu un certificat officiel dans sa maison de Hokkaido, la grande île japonaise du nord du pays. Il succède à un Espagnol, Francisco Nunez Olivera, décédé en février à l’âge de 113 ans.

Ses secrets de longévité ? Son faible pour les sucreries et de longs bains dans les sources d’eau chaude, selon sa famille. « Il se déplace en fauteuil roulant mais est en bonne condition », a raconté Yuko Nonaka, sa petite-fille. Il a sept frères et une soeur qui habitent à proximité, selon le Guinness. Marié en 1931, il a eu cinq enfants.

Le Guinness des records mène par ailleurs des recherches pour identifier la doyenne de l’humanité, qui reste inconnue après le décès de la Jamaïcaine Violet Brown, 117 ans, en juillet 2017.

Le Japon, connu pour la longue espérance de vie de ses habitants, peut se prévaloir d’avoir été le pays de plusieurs doyens, dont Jiroemon Kimura, mort en juin 2013 à 116 ans, et Sakari Momoi, qui s’est éteint en juillet 2015 à 112 ans. Il y avait environ 68000 centenaires répertoriés au Japon l’an dernier, selon les statistiques officielles.

Le record de longévité pouvant être prouvé officiellement, tous sexes confondus, est toujours détenu par la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à 122 ans et 164 jours, rappelle le Guinness.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :