Publicités

Deux journalistes du journal « Libération » blessés à Notre-Dame-des-Landes

Dans un communiqué, la société des journalistes et des personnels du quotidien pointe un « usage inappropriée d’armes ».

La société des journalistes et des personnels de Libération (SJPL) a dénoncé, lundi 16 avril, « un emploi disproportionné de la force » par des gendarmes à Notre-Dame-des-Landes, « et un usage inapproprié d’armes susceptibles de blesser grièvement les habitants, les manifestants et les journalistes ».

« En moins d’une semaine, deux journalistes ont été blessés au cours d’opérations menées par les forces de l’ordre à Notre-Dame-des-Landes », rapporte la SJPL dans un communiqué. Un journaliste a été touché « à l’arcade sourcilière, au cou et à la jambe par des éclats projetés par une grenade à effet de souffle », et un photographe « au pied par un projectile du même type », affirme-t-elle.

Plusieurs journalistes couvrant les incidents ont été blessés en marge de l’opération d’expulsion des occupants illégaux de la ZAD, qui mobilise 2 500 gendarmes et a commencé le lundi 9 avril. Plus d’une soixantaine de gendarmes ont été blessés en une semaine, a indiqué dimanche Emmanuel Macron


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :