Publicités

La défense antiaérienne syrienne abat plusieurs missiles d’origine incertaine

La défense aérienne syrienne « a abattu des missiles qui étaient entrés dans l’espace aérien au-dessus de la province de Homs », au centre de la Syrie, a annoncé mardi 17 avril, tôt le matin, l’agence de presse officielle Sana.

Des projectiles qui avaient pour cible la base aérienne d’Al-Chaayrate, en bordure sud-est de la ville, précise la télévision publique syrienne, qui a diffusé les images d’un missile détruit.

Le Hezbollah, quant à lui, parle de trois missiles interceptés par la DCA syrienne au niveau de l’aéroport de Doumeïr, au nord-est de Damas.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme fait part de son côté de fortes explosions entendues près de la base aérienne d’Al-Chaayrate, dans la province de Homs et dans la région de Qualamoun, près de Damas, où deux autres bases aériennes sont situées. Aucune de ces bases n’aurait toutefois été touchée.

Pas d’informations sur la source des tirs

L’origine de ces tirs est pour le moment inconnue. Suite à des rumeurs attribuant l’attaque à Israël – qui a déjà mené des frappes en Syrie –  un porte-parole de l’armée de l’Etat hébreu a expliqué ne pas être « au courant d’un tel incident ».

Washington a également démenti toute implication, par la voix d’Heather Babb, porte-parole du Pentagone. D’après elle, « Il n’y a pas d’opérations des Etats-Unis » ou de la coalition qu’ils dirigent « dans cette zone ».

La base militaire d’Al-Chaayrate, considérée par le Pentagone comme une source d’approvisionnement possible en armements chimiques, avait été frappée en avril 2017 par 59 missiles Tomahawk lors d’une opération américaine, en représailles à une attaque au gaz sarin attribuée aux forces syriennes.

(Avec Agences)


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :