Publicités

Chine : l’incendie criminel d’un établissement de karaoké fait 18 morts

Après une dispute, une personne a bloqué la porte du bâtiment et mis le feu, selon les premiers éléments de l’enquête.

Au moins 18 personnes ont été tuées et cinq autres blessées, mardi 24 avril, dans l’incendie d’un établissement de karaoké, à Qingyuan, dans la province méridionale du Guangdong, en Chine. Le drame a eu lieu peu après minuit, dans un bâtiment de trois étages, avant d’être maîtrisé moins d’une heure plus tard, selon la police locale. Les premières constatations laissent penser que l’incendie a été allumé volontairement, écrit la police de Qingyuan sur le réseau social Weibo (équivalent de Twitter en Chine).

« Selon les premiers éléments de l’enquête, un suspect a pris part à une dispute, avant de bloquer la porte (de l’établissement) avec une moto et de mettre le feu », a rapporté la télévision d’Etat chinoise CCTV, ajoutant que la personne soupçonnée d’avoir déclenché l’incendie « était toujours en fuite ».

La police n’a pas fourni de précisions sur la localisation exacte de l’établissement incendié, mais la presse d’Etat évoquait une « petite » maison de karaoké. Ces établissements sont en général des bâtiments de plusieurs étages, dans lesquels sont alignés des dizaines de « salons » individuels, le long d’étroits corridors. La maison de karaoké incendiée à Qingyuan était de dimension modeste et ne comportait qu’une unique sortie, celle que le suspect aurait bloquée, d’après CCTV.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :