Publicités

Accord sur le nucléaire iranien : la tension Iran-Israël monte encore d’un cran dans l’attente de la décision américaine

Donald Trump doit se prononcer sur l’avenir de l’accord iranien sur le nucléaire. En première ligne sur ce dossier, Israël pourrait être la cible d’attaques venues de l’Iran. Le premier ministre israélien se dit prêt à réagir.

La décision de Donald Trump est très attendue au Proche-Orient. Le président américain doit se prononcer mardi 8 mai, aux alentours de 20 heures, sur l’avenir de l’accord sur le nucléaire iranien. Israël remet en cause ce texte signé en 2015. L’État hébreu et l’Iran n’ont jamais été aussi proches de l’affrontement ouvert. L’armée israélienne évoque même un risque d’attaque imminent.

La tension entre les deux pays existe depuis des semaines, mais elle vient de passer un palier. « C’est un sentiment désagréable » décrit Assaf. Cet avocat reconverti dans l’hôtellerie ressent cette tension au quotidien. « J’espère que ça va aller » explique-t-il, même si selon lui, le conflit entre les deux pays aura bien lieu. 

Je pense que la guerre est inévitableAssaf, habitant de Jérusalem

Benyamin Netanyahou se dit prêt à la confrontation et souhaite tout faire pour empêcher l’implantation militaire de l’Iran en Syrie. « Nous sommes déterminés à stopper très tôt l’agression de l’Iran, même si ça doit conduire à un conflit. Mieux vaut faire ça maintenant que plus tard. » précise le chef du gouvernement israélien. L’État hébreu a ouvert deux fronts contre l’Iran et a enregistré une série de victoires ces derniers jours. Des installations ont été bombardées en Syrie et le renseignement israélien a mis la main sur 500 kilos de documents nucléaires.

Ces opérations israéliennes ne devraient pas laisser l’Iran sans réaction, selon Tzvi, un Israélien qui travaille à Jérusalem. « Je pense que ça les rends mauvais, ça atteint leur fierté, ils ont perdu la face, explique-t-il. Ce que l’on pense en Israël c’est qu’ils vont attaquer. » L’armée israélienne redoute des bombardements sur des cibles militaires implantées dans le nord du pays. Ces frappes pourraient être mesurées pour éviter le déclenchement d’une guerre.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :