Publicités

DIRECT. Nucléaire iranien : Rohani annonce à Macron qu’il « fera tout pour rester dans l’accord »

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #NUCLEAIRE_IRANIEN

21h22 : L’escalade verbale continue après l’annonce du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien. L’Arabie saoudite prévient ce soir qu’elle développera son propre arsenal nucléaire si l’Iran s’y emploie de son côté.

21h07 : Lors d’un entretien téléphonique de plus d’une heure, les deux présidents sont convenus de mettre en place « sans délai » des « groupes de travail » entre Europe et Iran sur les moyens de présenter dans les semaines à venir « de premières garanties que [Hassan Rohani] pourrait exposer au peuple iranien pour le convaincre de rester dans l’accord », et « pour continuer à mener des activités économiques en Iran », a précisé la présidence française.

21h04 : Le président iranien Hassan Rohani a dit à Emmanuel Macron qu’il « fera tout pour rester dans l’accord » sur le nucléaire, indique l’Elysée.

19h26 : « Je regrette la décision du président américain, je pense que c’est une erreur, c’est pourquoi nous, Européens, avons décidé de rester dans l’accord de 2015. »

Dans une interview accordée à la télévision publique allemande, à l’occasion d’un déplacement en Allemagne, le chef de l’Etat a qualifié d’« erreur » la décision de son homologue américain Donald Trump de sortir son pays de l’accord sur le nucléaire iranien.

17h44 : Les entreprises françaises vont-elles devoir quitter l’Iran ? Peut-on renégocier un nouvel accord avec Téhéran ? Doit-on craindre une escalade des tensions au Moyen-Orient ? Si vous êtes perdus face aux nombreuses conséquences du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, je vous invite à lire cet article qui répond à toutes ces questions.


(MARTIN H. SIMON / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS)

17h40 : Les annonces américaines pourraient avoir des conséquences pour les entreprises françaises. Elles peuvent investir en Iran depuis la signature de l’accord, en 2015, mais Donald Trump veut sanctionner les entreprises étrangères qui investissent en Iran, avec une menace de poids : une interdiction d’accéder au marché américain. Emmanuel Macron a promis que l’Union européenne négocierait avec les Etats-Unis pour défendre les entreprises européennes.

17h40 : Bonjour, Merci pour votre travail. Les sanctions des Etats-Unis ne concernent que les entreprises américaines ? Les Européens peuvent-ils en profiter pour investir en Iran ?

17h39 : Bonjour, dans votre article pour préciser ce que la décision de Donald Trump engendre, vous évoquez le fait que des investisseurs européens, tel Airbus, seront sanctionnés. Mais comment ? Quel « droit » ont les américains pour sanctionner des entreprises non américaines ?

17h11 : Emmanuel Macron et Hassan Rohani, son homologue iranien, se sont entretenus au téléphone. Ils ont convenu de « poursuivre leur travail commun en direction de tous les Etats intéressés, en vue de la mise en oeuvre continue de l’accord nucléaire ». A part les Etats-Unis, tous les pays signataires – France, Allemagne, Royaume-Uni, Chine et Russie – ont exprimé le souhait de préserver l’accord.

16h57 : La tension continue de monter au Moyen-Orient, après la sortie des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. L’Arabie saoudite, qui avait salué cette décision, a affirmé que deux nouveaux missiles avaient été tirés en sa direction par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l’Iran. Un de ces missiles a été « intercepté » par les défenses antiaériennes saoudiennes, et le second est tombé dans une zone désertique au sud de Riyad, selon un porte-parole de la coalition militaire contre les Houthis.

15h46 : L’image illustre la tension soulevée, en Iran, par la décision américaine de quitter l’accord sur le nucléaire. En séance, ce matin, plusieurs députés ultraconservateurs iraniens ont brûlé un drapeau américain en papier à la tribune, aux cris de « mort à l’Amérique ».

(AP)

13h43 : Les Européens « feront tout » pour que l’Iran reste dans l’accord sur le nucléaire, malgré le rétablissement des sanctions américaines, réagit Angela Merkel. De son côté, l’Agence internationale de l’énergie atomique assure que l’Iran respecte ses engagements liés au nucléaire, et que le pays est « soumis au régime de vérification nucléaire le plus solide du monde«  dans le cadre de cet accord.

13h16 : Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, exige des « garanties réelles » de la part des pays qui souhaitent poursuivre l’accord sur le nucléaire malgré le départ des Etats-Unis, hier. « Je ne fais pas confiance à ces trois pays (…) Demain ils feront la même chose que ce que les États-Unis ont fait« , a-t-il lancé, à la télévision, à l’adresse de la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

11h48 : Le département du Trésor a annoncé hier que les Etats-Unis allaient rétablir une large palette de sanctions concernant l’Iran après des périodes transitoires de 90 à 180 jours. Le gouvernement français a prévu de rencontrer les entreprises hexagonales installées dans le pays, afin de tenter de les protéger des sanctions, a aussi promis sur RTL le ministre des Affaires étrangères.

11h44 : Les Européens vont « tout faire pour protéger les intérêts » de leurs entreprises en Iran, annonce la présidence française.

10h29 : tout à fait @anonyme,le président iranien a accusé hier soir Donald Trump de pratiquer « une guerre psychologique », alors que la décision américaine fait craindre une nouvelle montée des tensions au Moyen-Orient. Il a aussi menacé de reprendre l’enrichissement d’uranium « sans limite » si les négociations avec les Européens, les Russes et les Chinois, qui vont tout faire pour maintenir l’accord, ne donnent pas de résultats dans les « semaines à venir ».

10h21 : Hassan Rohani a-t-il réagi à la décision de Trump ?

09h14 : Les réactions continuent de pleuvoir, après l’annonce par Donald Trump du rétablissement des sanctions économiques contre l’Iran. Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a estimé ce matin sur France Culture qu’il n’est « pas acceptable » que les Etats-Unis se placent en « gendarme économique de la planète ».

08h16 : Selon le ministre des Affaires étrangères français, le gouvernement réunira également les entreprises de l’Hexagone « dans les jours qui viennent » pour « tenter de les préserver au maximum des mesures américaines ». Les Etats-Unis ont annoncé hier rétablir les sanctions sur tous les investisseurs étrangers en Iran, qui ont entre 90 et 180 jours pour quitter le pays.

08h14 : « Cet accord n’est pas mort. Il s’agit d’une rupture avec un engagement international et la France regrette profondément cette décision. »

Après l’annonce du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, Jean-Yves Le Drian assure sur RTL que le président français s’entretiendra par téléphone avec son homologue iranien « dans l’après-midi ».

07h05 : Le Figaro et Les Echos reviennent ce matin sur l’annonce de Donald Trump de sortir de l’accord international sur le nucléaire iranien. Un choix « qui met à mal la stabilité » de la région, pour le premier. Un « inquiétant bras de fer », pour le second.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :