Publicités

La version américaine de « GQ » se paie « Vanity Fair », qui avait (mal) retouché une photo

« Nous regrettons profondément que le résultat ait violé les normes strictes d’excellence éditoriale de GQ et les lois de la nature ».

La couverture du GQ Comedy Issue 2018, un numéro annuel consacré aux humouristes, risque de ne pas faire rire Vanity FairDans un clin d’oeil à leurs confrères (les deux magazines appartiennent à CondéNast), les journalistes de la version américaine de GQ ont volontairement rajouté des bras et des jambes aux artistes en couverture de leur numéro. Les humouristes Issa Rae et Sarah Silverman ont chacune trois mains, tandis que les jambes de Kate McKinnon semblent s’être totalement émancipées de son corps.

Une mise en scène qui rappelle la couverture du numéro de janvier spécial Hollywood de Vanity Fair. Cette dernière avait été abondament commentée, non pour la qualité de ses modèles (Tom Hanks, Robert de Niro ou Nicole Kidman étaient présents)… mais pour leurs membres en trop. Une mauvaise retouche Photoshop avait notamment affublé l’actrice Reese Witherspoon de trois jambes. L’animatrice Ophrah Winfrey s’était elle retrouvée avec trois mains, lors d’une photo prise dans la même séance.

« Notre intention était de célébrer ces trois superstars super-drôles, qui sont tout ce qu’il y a d’intelligent, de perspicace, de tapaeur et d’indispensable dans la comédie en ce moment, assure le magazine dans un texte dévoilant sa nouvelle couverture. Nous regrettons profondément que le résultat ait violé les normes strictes d’excellence éditoriale de GQ et les lois de la nature. »


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :