Publicités

DIRECT. SNCF : la CGT “continue” la grève et exige une table ronde

Laurent Brun et Philippe Martinez (à gauche), de la CGT, vendredi 25 mai 2018 à Matignon. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Ce qu’il faut savoir

Des avancées, mais des blocages qui persistent. La CGT Cheminots “continue” la grève et exige une table ronde pour “fixer par écrit les engagements du gouvernement”, a déclaré son secrétaire général, Laurent Brun, vendredi 25 mai à Matignon, à la sortie d’un entretien avec le Premier ministre, Edouard Philippe. Suivez les réactions à cette réunion sur franceinfo.

“On continue le conflit”. “On continue le conflit, le combat”, a déclaré Laurent Brun. “Le Premier ministre n’a pas fermé la porte” à la demande de table ronde formulée par la CGT Cheminots, “il a dit qu’il réfléchissait au sujet et nous donnerait une réponse très prochainement”, a-t-il encore rapporté, soulignant que c’est “la responsabilité du gouvernement de trouver des solutions de sortie du conflit”.

L’Etat reprendra 35 milliards d’euros de dette. Edouard Philippe a annoncé lors de la réunion que l’Etat reprendrait “35 milliards d’euros” de la dette de la SNCF, dont 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022.

L’Unsa envisage de sortir de la grève. L’Unsa s’est dite de son côté “rassurée” par “l’engagement ferme de l’État” pour les finances de la SNCF et prendra “très rapidement” une décision sur une éventuelle sortie de la grève lancée début avril.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :