Publicités

DIRECT. “Marée populaire” : la manifestation contre la politique d’Emmanuel Macron s’élance dans les rues de Paris

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #MAREE_POPULAIRE

15h07 : Voici à quoi ressemble le cortège parisien de la “marée populaire” : en tête, un “espace citoyen”, puis suivent les organisations syndicales, les associations, et enfin, en queue de cortège, les partis politiques.

15h00 : Selon un nouveau bilan de la préfecture de police de Paris, 24 personnes ont été interpellées aujourd’hui, avant le départ du cortège parisien de la “marée populaire”. Comme vous nous l’expliquions il y a quelques minutes, ces personnes étaient notamment en possession de cagoules noires.

15h07 : A Paris, certains se préparent à d’éventuels débordements lors de la manifestation, cet après-midi entre la gare de l’Est et Bastille. Entre 1 200 et 1 600 policiers seront déployés dans les rues parisiennes aujourd’hui. France 3 revient en images sur les précautions prises pour cette nouvelle mobilisation :

(FRANCE 3)

14h43 : Quinze personnes ont été interpellées avant le début de la manifestation de la “marée populaire” à Paris, annonce la préfecture de police de Paris. Ces personnes étaient notamment en possession de cagoules noires, selon la préfecture.

14h51 : “Au nom des pauvres, des humiliés (…) des sans-abri et des sans-boulot, nous vous disons [à Emmanuel Macron] assez, assez de ce monde.”

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, prend la parole lors de la “marée populaire” organisée à Marseille (Bouches-du-Rhône) cet après-midi, en opposition à la politique d’Emmanuel Macron. “Formez ce front populaire dont le pays a besoin !” lance-t-il aux manifestants.

14h29 : A Paris, les manifestants prenant part à la “marée populaire” se préparent à quitter la gare de l’Est en direction de la place de la République, puis de la Bastille. Le cortège est “extrêmement long”, selon un journaliste sur place.

13h15 : Les “marées populaires” contre les politiques d’Emmanuel Macron se poursuivent à travers la France. A Paris, la manifestation doit partir de la gare de l’Est vers 14h30, puis se diriger vers la place de la Bastille en passant par République.

13h05 : Bonjour @anonyme, le chef de l’Etat a été interrogé par BFMTV hier, au sujet des différentes manifestations s’opposant à sa politique. “J’écoute en permanence les gens (…) Mais écouter les gens, ça ne veut pas dire être la girouette de l’opinion publique. Et donc j’assume de ne pas présider à la lumière des sondages ou des manifestations”, a-t-il défendu. “Aucun désordre ne m’arrêtera. Le calme reviendra”, a également affirmé le président de la République.

13h03 : Macron a t-il réagi ?

12h27 : Pour Jean-Luc Mélenchon, la mobilisation d’aujourd’hui contre Emmanuel Macron marque une “étape importante”, qui “nourrit les consciences”. Dans un entretien au journal Libération, le leader de la France insoumise estime qu’“un cycle nouveau a commencé”. “La France est en ébullition”, juge-t-il. “Il faut que les gens se prouvent à eux-mêmes qu’ils sont en nombre, en force.” Retrouvez les temps forts de son interview dans notre article.

Jean-Luc Mélenchon lors de la \"fête à Macron\", organisée par la France insoumise, le 5 mai 2018 à Paris.

(MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)

12h19 : Du monde a montpellier

12h18 : Dans les commentaires et sur Twitter, des images nous parviennent des différentes “marées populaires” organisées à travers la France aujourd’hui, pour protester contre la politique d’Emmanuel Macron.

11h16 : Bonjour @anonyme, à Paris, la manifestation partira vers 14h30 de la gare de l’Est, puis se dirigera vers la place de la Bastille, en passant par République.

11h15 : Connait-on l itineraire de la maree…pourrai je me promener dans Paris ?

11h09 : “Unis, nous marchons pour le droit au service public contre le monde des riches et de leur président”, écrit le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, sur Twitter ce matin. Une soixantaine d’organisations, dont la France insoumise, appellent aujourd’hui à une “marée populaire” partout en France, afin de protester contre la politique d’Emmanuel Macron.

11h02 : Pour la première fois depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, une soixantaine de partis politiques, de syndicats et d’associations appellent, ensemble, à manifester aujourd’hui contre les politiques du chef de l’Etat. Leur “marée populaire” marquera-t-elle une vraie “convergence des luttes”, et sera-t-elle un succès ? Eléments de réponse dans notre article.

La présentation de la \"marée populaire\" le 17 mai. Dans l\'assistance, entre autres : Benoît Hamon, Olivier Besnacenot, Pierre Laurent, Clémentine Autain, Jean-Luc Mélenchon ou Eric Coquerel.

(MAXPPP)

10h55 : Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, Emmanuel Macron a “du mal à entendre le fort mécontentement social qui existe dans ce pays”. Le syndicaliste, invité de France Inter ce matin, a estimé qu’“il faudrait que de temps en temps, il regarde par la fenêtre de son palais pour voir la vraie vie”. Retrouvez les temps forts de son interview ici.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le 3 avril 2018, sur France Inter.

(RADIO FRANCE / FRANCE INTER)

11h01 : Bonjour @anonyme et @anonyme, avec la CGT, les syndicats Solidaires et Sud PTT, le Syndicat de la magistrature, le syndicat étudiant Unef ou encore le Syndicat général des lycéens (SGL) appellent à manifester aujourd’hui. Parmi les partis politiques à l’initiative de cette “marée populaire”, on retrouve également le PCF, le Parti de gauche, La France insoumise, EELV et le mouvement Génération.s de Benoît Hamon. La liste de l’ensemble des syndicats, partis et associations impliqués est disponible ici.

10h55 : Quel syndicat, autre que la CGT, appelle à manifester avec les partis politiques ? Merci

10h55 : Vous évoquez une soixantaine de syndicats et partis politiques… Où peut-on trouver la liste de ces organisations ?

10h55 : “On devrait franchir un cap significatif dans le niveau de mobilisation dans la rue.”

Le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Pierre Laurent, était l’invité de franceinfo ce matin, pour évoquer les “marées populaires” qui auront lieu dans plusieurs villes de France aujourd’hui, à l’appel de plus de 60 partis politiques, syndicats et associations opposés à la politique d’Emmanuel Macron. “On ne fait pas de pronostic chiffré, mais on attend énormément de monde”, assure-t-il, ajoutant qu’une convergence des luttes “est possible”.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :