Publicités

Bertrand Cantat a-t-il donné son dernier concert ?

Au terme d’une tournée chahutée, le chanteur était dimanche à Bruxelles. Il a laissé entendre qu’il s’agissait de “la dernière date tout court” de sa carrière. 

Clap de fin pour la carrière sur scène de Bertrand Cantat ? C’est ce que croit savoir le quotidien La Dernière Heure, qui relève une “phrase sibylline” du chanteur, dimanche 10 juin, à Bruxelles (Belgique). Merci, ça fait plaisir. Surtout pour la dernière date de la tournée et la dernière date tout court”, a lancé Bertrand Cantat aux spectateurs de L’Ancienne Belgique.

Lundi, le chanteur annule ses deux dernières dates de concert, prévues à Pau et à Bordeaux les 20 et 21 décembre, a confirmé Bertrand Cantat sur son compte Facebook. “Après 27 concerts devant 35 500 personnes, la tournée Amorfati [l’amour du destin] de Bertrand Cantat s’est terminée hier soir à Bruxelles à l’Ancienne Belgique”, écrit l’équipe du chanteur. “Nous tenons à remercier chaleureusement le public si nombreux (…) Merci à cette belle équipe en tournée.”

>> “Bientôt, on va lui reprocher d’être vivant !” : on vous raconte la tournée agitée de Bertrand Cantat

Pour Pierre Berger, responsable marketing des salles de concerts de L’Ancienne Belgique, Bertrand Cantat a prononcé cette phrase “sur le ton de l’inconnu”. “Il a insisté surtout sur le fait que c’était la dernière date de sa tournée et puis peut-être de sa carrière c’est vrai, mais il l’a dit sur le ton de l’émotion”, a-t-il expliqué à franceinfo.

Jeudi 7 juin, le chanteur a donné un unique concert parisien, précédé d’une manifestation de quelques militantes féministes, dans un Zénith à moitié rempli (3 000 spectateurs environ), après l’annulation des deux concerts prévus en mai à l’Olympia, la salle craignant des “risques sérieux de troubles à l’ordre public”L’ex-leader de Noir Désir, condamné pour la mort en 2003 de sa compagne Marie Trintignant, a notamment dénoncé  les “censures”, les “intimidations”, les “journalistes” et “Bolloré”, propriétaire de l’Oympia.

Des personnes manifestent devant le Zénith de Paris contre un concert de Bertrand Cantat, le 7 juin 2018.Des personnes manifestent devant le Zénith de Paris contre un concert de Bertrand Cantat, le 7 juin 2018. (MAXPPP)

Libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine de huit ans, le chanteur bordelais a progressivement repris son activité artistique à partir de 2010. Malgré le succès de la tournée avec Détroit il y a quatre ans, la sortie de son album solo, fin 2017 s’est effectuée sur fond de polémique, à la suite d’une couverture des Inrocks parue en pleine tempête Weinstein.

Une une dont Cantat s’est excusé sur Facebook. Dans ce message, il évoquait aussi son “droit à exercer [son] métier”, tout en “renouvelant” sa “compassion” à la “famille et aux proches de Marie” Trintignant. Depuis, il a vécu une tournée chahutée


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :