A la Une

Fort de Brégançon : les rêves de piscine du couple Macron

En mai dernier, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont pu goûter au charme du Fort de Brégançon, lieu de villégiature cossu des présidents de la République niché sur un piton rocheux de la commune varoise de Bormes-les-Mimosas. Mais au risque de décevoir Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing ou Jacques Chirac, tous trois amoureux du site, le couple présidentiel aurait trouvé ce château du XVIIe siècle un brin austère. Et pour cause, les lieux ont accueilli une garnison jusqu’en 1919.

Les locataires de l’Élysée ont donc trouvé une solution pour adoucir la bâtisse. Selon nos confrères de L’Express, l’installation d’une piscine serait en effet à l’étude. « Cette étude concerne aussi bien les règles relevant des architectes des bâtiments de France que les questions techniques et financières. Elle devrait remonter au président dans les semaines qui viennent », a confirmé l’Élysée au magazine. Dans un souci d’économie, une piscine hors sol devrait être privilégiée au bassin creusé à même la terre. Pas question de renouveler la polémique de la vaisselle de table.

Plonger en toute intimité

Les mauvaises langues argueront que le Fort est déjà équipé d’une magnifique plage privée. Ce à quoi l’Élysée rétorque que la plage n’est pas aussi isolée qu’elle en a l’air. « Au-delà de 300 mètres du rivage, n’importe qui peut poser un bateau et viser le président au téléobjectif. Il est donc d’accord pour que l’on étudie la faisabilité d’une piscine », plaide la présidence dans les colonnes de L’Express.

Voilà pour le côté jardin. Car les époux Macron ont également « rafraîchi » l’intérieur du vieux fort. D’après Guillaume Daret, auteur de Le Fort de Brégançon, histoires, secrets et coulisses des vacances présidentielles (L’observatoire), certaines pièces ont été « rafraîchies » après la première visite, furtive, d’Emmanuel Macron l’été dernier. La cuisine devrait également subir un lifting prochainement. L’objectif ? Un Fort sur son 31 dès cet été lors de la villégiature du couple présidentiel.


Continuer à lire sur le site d’origine