Publicités

“Ce sera la fête dans la voiture” : sur la route, dans le train ou l’avion, comment les internautes de franceinfo s’organisent pour suivre France-Uruguay

Dans l’avion, le train, à vélo ou en voiture, les fans des Bleus ont tout prévu pour suivre France-Uruguay.

Certains vont vibrer pour les Bleus, vendredi 6 juillet, tranquillement installés sur leur canapé. Mais, pour d’autres, suivre le quart de finale de la France contre l’Uruguay s’avère plus compliqué. Et pour cause : ce match de la Coupe du monde, programmé à 16 heures, tombe le jour du premier grand départ pour les vacances d’été. Alors, comment s’organiser pour ne pas louper une miette des actions (mis à part suivre en direct le match avec toute la rédaction de franceinfo.fr, mobilisée pour l’occasion) ? 

>> DIRECT. Coupe du monde : suivez le quart de finale France-Uruguay par ici

“Pour nous, ce sera la fête dans la voiture, confie, enthousiaste, @pepitoo dans les commentaires de notre live. Le téléphone sera sur la chaîne qui retransmet le match pour les passagers, le son à fond pour le conducteur et surtout klaxon si les Bleus marquent un but !” De son côté, @mhacnu a réfléchi à une véritable installation pour ne pas perdre une miette des actions. “Ce sera Waze au premier plan pour le guidage et TF1 en arrière-plan pour les commentaires. Je pense qu’il va y avoir des gestes de joie ou de désespoir au volant”, rapporte-t-il. D’autres sont un peu plus prudents.

Je serai en voiture, donc ça va être à la radio, comme ça si ça se passe mal, je change de station. Mais pourquoi ça devrait mal se passer ?Yannickà franceinfo

Pour beaucoup, c’est l’amour du maillot avant tout. Quelle que soit la situation. “Ayant commencé un voyage a vélo pendant deux semaines entre Mulhouse et Marseille, il m’est impossible de regarder les matchs, raconte l’internaute @allezlesbleus. La solution : mettre la radio via le téléphone sur le vélo. Ça donne des situations assez étranges de quelqu’un qui crie : ‘Allez, allez !’ en pédalant.”

Anaïs doit, elle, s’envoler pour l’île Maurice pour un déplacement professionnel… pile au moment du match. “Je compte sur l’extrême patience et bienveillance des hôtesses de l’air et pilotes, car je vais les haranguer pour avoir le score toutes les cinq minutes, plaisante la jeune femme de 29 ans, interrogée par franceinfo. Avec un peu de chance, ils me laisseront faire un live dans le cockpit. Ce serait l’achèvement de toute une vie !” Ceux qui ont choisi le train espèrent, eux, que la connexion sera bonne. “Heureusement que mon train, qui a d’ailleurs une heure de retard, propose du wifi pour le match”, souffle ainsi @Sigis, soulagé.

Et qu’en est-il des supporters français en vacances à l’étranger ? Nous sommes à Bali et notre hôtel ne diffuse pas le match, se désole @Tibiloo, qui avance quand même deux solutions. Trouver un lieu qui diffuse le match ou écouter franceinfo si le wifi le permet.”

“Nous suivrons avec ma compagne et nos enfants le match depuis un bar ou un restaurant ici, raconte Justin, en vacances en Albanie. “Je doute fort de croiser des compatriotes pour soutenir l’équipe de France car ils sont fort rares par ici, précise celui qui a suivi le match contre l’Argentine dans le ferry entre Barcelone et Civitta Vecchia. “J’étais le seul à soutenir ouvertement la France ! Du coup, il a fallu que j’applaudisse à tout rompre et que je fasse le show, se souvient-il. Espérons que la fougue de Justin portera chance aux Bleus.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :