Publicités

Coupe du monde 2018 : des Bleus convaincants, une Belgique spectaculaire… Ce qu’il faut retenir des deux premiers quarts de finale

La France, solide, a disposé d’une équipe de l’Uruguay diminuée par l’absence d’Edinson Cavani et a empoché son billet, samedi, pour les demi-finales. Elle affrontera la Belgique pour un match choc, mardi à 20 heures.

Deux matchs intenses, sur le papier et sur le terrain. Les quarts de finale de la Coupe du monde ont débuté, vendredi 6 juillet, par une victoire probante des Bleus face à l’Uruguay de Luis Suarez (2-0), tandis que la Belgique a fait sensation en éliminant le Brésil de Neymar au terme d’une rencontre spectaculaire (1-2).

Voici ce qu’il faut retenir de cette journée.

Les résultats du jour

Uruguay-France (0-2). Solides et solidaires, les Bleus ont réussi le match qu’il fallait face à des Uruguayens diminués par l’absence de leur buteur vedette, Edinson Cavani, touché au mollet.

>> Revivez le match Uruguay-France minute par minute

Alors que le match était rugueux, les hommes de Didier Deschamps ont pu compter sur le grand gabarit de Raphaël Varane, buteur de la tête à la 40e minute, mais aussi sur un arrêt fantastique de Hugo Lloris pour préserver l’avantage avant la pause. Bien aidé par une grossière faute de main du gardien uruguayen, Antoine Griezmann a enfoncé le clou à l’heure de jeu, tandis que la défense française a parfaitement muselé les quelques offensives de la Celeste.

• Brésil-Belgique (1-2). Le Brésil jouait en rouge ce soir. Mis sur orbite par un but contre son camp inscrit par Fernandinho sur corner à la 13e minute, les Diables rouges ont profité des largesses défensives de la Seleçao qui était obligée de se découvrir pour revenir au score. Après un corner frappé par Neymar à la demi-heure de jeu, Romelu Lukaku a mené une contre-attaque éclair et a lancé Kevin de Bruyne, qui a parfaitement ajusté son tir dans le petit filet droit du gardien brésilien.

>> Revivez le match Brésil-Belgique minute par minute

Revenus avec de meilleures intentions des vestiaires, les Brésiliens ont tenté à de nombreuses reprises d’obtenir un penalty, sans succès. Cherchant souvent à attaquer dans l’axe, ils se sont longtemps empalés dans la défense belge avant de finalement trouver la faille à la 76e minute grâce à un but de la tête de Renato Augusto, bien servi par Philippe Coutinho. Dans le temps additionnel, Neymar a bien failli envoyer son équipe en prolongations, mais Thibault Courtois a effectué une parade exceptionnelle pour envoyer les Diables rouges en demi-finales pour la première fois depuis 1986.

Les qualifiés du jour

En faisant mieux qu’en 2014, où elle avait été éliminée en quarts par le futur vainqueur, l’Allemagne, la France réussit d’ores et déjà son Mondial. Après avoir éliminé l’Argentine et l’Uruguay, les Bleus auront à cœur de remporter le duel fratricide face la Belgique et sa génération dorée, qui ont éliminé des Brésiliens pourtant favoris de la compétition.

La phrase du jour

Il y a quatre ans on était sorti en quarts, là on est en demie. On veut aller au bout.Paul Pogbaau micro de franceinfo

Interrogé par franceinfo après la qualification des Bleus, Paul Pogba ne cache pas ses ambitions : son équipe est là pour aller soulever le trophée dimanche 15 juillet. Le milieu de terrain prévient tout de même qu’il faudra “rester fort mentalement et pousser encore” pour atteindre cet objectif.

Le tweet du jour

Inarrêtable en première période, l’avant-centre belge Romelu Lukaku a fait à la fois parler son gabarit (1,91m pour 94 kg) sa puissance et sa vitesse pour faire plier la défense brésilienne. De quoi inspirer certains internautes.

L’homme du jour

Il y a quatre ans, Raphaël Varane avait été battu dans les airs par Mats Hummels, et la France avait été éliminée 1-0 par l’Allemagne en quart de finale du Mondial 2014 au Brésil.

Longtemps ce duel perdu lui a été reproché. Mais il a bien appris la leçon. Cette fois c’est lui qui a pris le dessus pour placer une tête décroisée pour l’ouverture du score (1-0, 40e) contre l’Uruguay.

“C’est de la joie, de la joie à l’état pur, c’est magnifique, s’est réjoui le défenseur au micro de TF1. J’avais dit à Antoine [Griezmann] de me la mettre là avant le coup franc et il me l’a mise parfaitement. J’ai plutôt bien choisi mon moment pour mettre un but, c’est que des émotions.”

L’image qu’il n’est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Infranchissable Hugo Lloris. Face à l’Uruguay, le gardien français a non seulement effectué un arrêt magistral sur une tête placée au ras du poteau par Martin Caceras, mais il a aussi empêché une libellule de pénétrer dans ses filets. Avec sa bouche. Oui, oui.

Les stats à sortir pour briller lundi à la machine à café

• Lors de la rencontre face à l’Uruguay, les défenseurs français ont parfaitement muselé la principale menace de la Celeste, Luis Suarez. La preuve : celui-ci n’a pas touché le moindre ballon dans la surface tricolore, et n’a pu tenter aucun tir. Une première pour lui depuis 8 ans.

• En délivrant une passe décisive à Raphaël Varane et en inscrivant un but d’une frappe puissante en seconde période, Antoine Griezmann a de son côté réalisé une performance rare en match à élimination directe de Coupe du monde depuis douze ans. Pas mal, pour le plus uruguayen des Bleus

• Avec ses six buts inscrits depuis le début de la compétition, Harry Kane va-t-il finir meilleur buteur du Mondial ? Il devra pour cela battre M. “Buts contre son camp”, relève malicieusement la BBC. Pas moins 11 “CSC” ont en effet été inscrits durant cette Coupe du monde.

Qu’est-ce qu’on fait samedi ?

On enchaîne ! Les deux derniers quarts de finale de la compétition sont au programme, à 16 heures et 20 heures. On démarre en trombe avec Suède-Angleterre, qui signe le retour en forme de deux nations après de longues années de disette. Portés par le meilleur buteur du tournoi Harry Kane, les Three Lions, qui ont décroché leur seule étoile en 1966, rêvent de retrouver le dernier carré pour la première fois depuis 28 ans. Les Suédois, eux, ont attendu 24 ans avant d’atteindre les quarts de finale d’un Mondial.

En début de soirée se jouera le match Russie-Croatie. Moribonde avant son Mondial, la Sbornaïa peut déjà estimer avoir réussi sa compétition en atteignant les quarts de finale. Mais comme “l’appétit vient en jouant”, dixit le milieu Alan Dzagoev, pourquoi pas viser le sacre à domicile ? De leur côté, les Croates tenteront de retrouver leur forme époustouflante du début de la compétition, après avoir montré des premiers signes de fébrilité face au Danemark en huitièmes.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :