Publicités

Jeune homme tué à Nantes : le policier affirme finalement avoir tiré “par accident”

“Il a reconnu avoir fait une déclaration qui n’était pas conforme à la vérité”, a déclaré à l’AFP son avocat Laurent-Franck Lienard.

Le policier auteur du tir ayant provoqué la mort d’un jeune homme mardi dans le quartier du Breil à Nantes a menti. Il affirme désormais avoir tiré “par accident”, indique son avocat, vendredi 6 juillet. “Il a reconnu avoir fait une déclaration qui n’était pas conforme à la vérité, a déclaré à l’AFP son avocat Laurent-Franck Lienard. Nous sommes en attente de son déferrement. Normalement il doit être déféré dans l’après-midi”. La veille, il avait été placé en garde à vue par l’IGPN pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt pour “vol en bande organisée, recel et association de malfaiteurs”, le jeune conducteur a tenté de s’enfuir en effectuant une marche arrière, selon le procureur de la République de Nantes. Un policier a fait feu une seule fois, l’atteignant au cou. Selon des sources proches de l’enquête, le conducteur aurait tenté de “prendre la fuite en reculant sur un fonctionnaire de police”, ce que n’a pas confirmé le procureur en refusant de répondre à toute question. 


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :