Publicités

Après les critiques, Trump dit à May: «Quoi que vous fassiez, ça me va…»

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Après les propos polémiques de Donald Trump dans le journal britannique « The Sun », beaucoup de Britanniques voulaient voir Theresa May hausser le ton. Sur Twitter, journalistes et internautes avaient même rêvé d’un moment Love Actually, le film dans lequel Hugh Grant dans le rôle du Premier ministre britannique remet à sa place son hôte américain. Rien de tout cela n’est arrivé ; au contraire les deux dirigeants ont affiché une parfaite entente.

La Première ministre a assuré que les deux pays s’emploieraient à conclure un « accord de libre-échange ambitieux ». Dans un premier temps, un Donald Trump contrit et s’en tenant à son script a loué avec beaucoup de superlatifs la relation « spéciale, magnifique, prolifique » avec Londres. Concernant le Brexit le président américain a même concédé : « quoi que vous décidiez, ça nous va, assurez-vous seulement que ça nous permette de commercer ensemble ».

Mais au fil des questions des journalistes le président a tout simplement nié avoir critiqué le plan de Theresa May sur le Brexit, qualifiant l’interview au The Sun de fake news. Il a pourtant fini par répéter que Boris Johnson ferait un excellent Premier ministre et que Theresa May finirait peut-être par écouter son conseil sur un Brexit dur, sans provoquer aucune réaction de la part de la dirigeante.

Je n’ai pas critiqué la Première ministre, j’ai beaucoup de respect pour elle. Malheureusement, il y a eu cette histoire qui a été publiée, qui dans l’ensemble est vrai, mais qui ne raconte pas réellement ce que j’ai dit à la Première ministre, et j’ai dit des choses formidables à son égard ! Mais heureusement nous avons la capacité d’enregistrer les entretiens aujourd’hui donc nous avons l’enregistrement original si vous le souhaitez, car ce sont des fausses informations ! La seule chose que je demande à Theresa c’est de faire en sorte que nous puissions continuer nos échanges commerciaux sans restriction, parce que nous voulons commercer avec le Royaume-Uni, et le Royaume-Uni aussi, et nous sommes de loin leur plus grand partenaire.
Donald Trump à propos de l’interview au «The Sun»: «Nous avons l’enregistrement original si vous le souhaitez, car ce sont des fausses informations» 13/07/2018 Écouter

Mais les deux leaders ont beau avoir tenté de minimiser la portée des propos de Donald Trump, le mal est fait et le président américain a déjà clairement fait savoir ce qu’il pense vraiment.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :