Publicités

Rejets toxiques de Sanofi : une association de riverains porte plainte

Le groupe pharmaceutique et les autorités administratives sont accusés de “négligences graves” et de “défaillances lourdes”.

Elle dénonce une “mise en danger d’autrui” et une “administration de substances nuisibles”. L’Association des riverains des sites industriels du Bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques) a déposé plainte, vendredi 13 juillet, contre le groupe pharmaceutique Sanofi et les autorités chargées du contrôle de l’usine du groupe à Mourenx. La production sur ce site a été suspendue, lundi, en raison de rejets toxiques supérieurs aux limites autorisées depuis des mois.

“Ce n’est que sous la pression médiatique que, le 9 juillet 2018, Sanofi a annoncé l’arrêt de sa production à Mourenx, s’indigne l’avocat de l’association. Ce qui veut dire que, depuis de nombreux mois, Sanofi, à Mourenx, rejette des quantités considérables de composés organiques volatils dont le très dangereux bromopropane.”

Les riverains reprochent également à la préfecture “que sa seule réponse a été, au vu du contrôle de septembre 2017, puis de la transmission (aux autorités) des résultats en mars 2018, de mettre en demeure l’industriel de régulariser sa situation sous peine de mesures administratives”.

“L’industriel et l’administration ont considéré qu’il était tolérable que les émissions toxiques perdurent et qu’une solution éventuelle attende trois mois pour être mise en place. Cela démontre les négligences graves de Sanofi et son indifférence à la protection de la santé des habitants”, ajoutent-ils dans leur plainte, estimant que “les défaillances des autorités administratives sont lourdes”.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :