Publicités

“Un écran géant, c’est entre 10 et 20 000 euros” : voilà pourquoi toutes les communes n’auront pas de fan zone pour la finale

Dans de nombreuses communes, les supporters des Bleus aimeraient vivre, dans la foule, la finale France-Croatie de la Coupe du monde, mais leurs demandes se heurtent souvent à des contingences qui coûtent chères.

De nombreux habitants interpellent leur mairie pour réclamer un écran géant afin de vivre, dans l’ambiance de la fête, la finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet, entre la France et la Croatie. Mais les contraintes imposées par le ministère de l’Intérieur sont telles que beaucoup de municipalités n’ont rien prévu.

Des centaines de coups de fil affluent ainsi à la mairie de Lorient (Morbihan) depuis mercredi, au lendemain de la victoire des Bleus face à la Belgique, en demi-finale. Les demandes se sont aussi concrétisées par une pétition. Les Lorientais veulent leur fan zone et leur écran géant. Depuis son lancement sur change.org, le cahier de doléances a recueilli près de 2 000 signatures de fans d’un jour ou de toujours, frustrés d’écran géant. La pétition a été rédigé par un supporter des Bleus, Joris Wacholder, qui rappelle que le moment est rare : “Ça n’arrive qu’une fois tous les quatre ans… si on a la chance d’aller en finale.”

Si on peut rassembler 10 000 à 15 000 personnes sur une soirée, sur une finale… C’est ce que les gens veulent, fêter ça ensemble.Joris Wacholder, en faveur d’un écran géant à Lorientà franceinfo

L’auteur de la pétition dit pressentir “un problème de coût” pour expliquer son souhait non satisfait.

Sous la pression de la demande, des villes comme Lille sont revenues sur leur décision, en prévoyant finalement un grand écran en plein air pour la finale. Mais par exemple, les mairies de Lorient, de Verdun et de nombreuses communes des Landes disent ne pas avoir les moyens financiers d’installer des fans zones. Bertrand Tortigue, l’adjoint aux fêtes et aux manifestations de Mont-de-Marsan, a indiqué à France Bleu Gascogne, que les installations étaient à la fois contraignantes et onéreuses pour le budget communal. Le cout d’un écran géant, précise-t-il, se situe “entre 10 et 20 000 euros”

Il faut aussi tout barriérer. C’était difficile de demander encore à nos services d’organiser tout ça. Plus tous les frais de société de gardiennage, c’était un poids important.Bertrand Tortigue, adjoint à la mairie de Mont-de-Marsanà France Bleu Gascogne

Les exigences imposées par le ministère de l’Intérieur sont très précises. Il faut prévoir un espace fermé, contrôlé et limité à un nombre maximum de spectateurs. Le tout sous la responsabilité des maires…


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :