Publicités

VIDEO. Jeux vidéo, zouk, vannes… Découvrez les coulisses de l’équipe de France filmées par les Bleus

“Le groupe vit bien.” C’est un des poncifs les plus entendus (et moqués) des conférences de presse de footballeurs et d’entraîneurs. Mais si on suit les joueurs de l’équipe de France sur Instagram, depuis le début de leur préparation à la Coupe du Monde 2018, force est de constater que le cliché s’applique à leur séjour en Russie, qui semble parfaitement se passer. Et cette bonne humeur générale n’est peut-être pas pour rien dans son parcours jusqu’à la finale, dimanche 15 juillet.

Les journalistes en poste en Russie s’en sont largement fait écho : Istra, le camp de base des Bleus, est isolé et très très calme. Mais les stories des joueurs sur le réseau social montrent des Bleus qui s’occupent à se chambrer – Benjamin Pavard s’est même plaint d’être renommé Jeff Tuche par le farceur Adil Rami – et à jouer. Il y a les cartes et le perudo, ce jeu de dés sud-américain qu’ils ont fait découvrir au grand public. Et bien sûr, les jeux vidéo.

Certains se prennent pour des entraîneurs sur Football Manager. Ousmane Dembele a même beaucoup fait rire sur Twitter en expliquant qu’il avait créé son club virtuel, le Winchester FC, dans une petite ville d’Angleterre qu’il a découverte dans une série, et vouloir y apporter “une ambiance sud-américaine”.

Sur Instagram, les Bleus partagent plutôt leurs victoires à Fifa. L’occasion de découvrir que certains, féroces compétiteurs, détestent perdre : à en croire les stories, Kylian Mbappé à une fâcheuse tendance à éteindre la console avant que son adversaire puisse immortaliser sa défaite.

Il y a un domaine où un Bleu domine sans contestation : Presnel Kimpembe est devenu le DJ de l’équipe de France. Le jeune défenseur du PSG (22 ans, un seul match lors du Mondial) ne se sépare jamais de son enceinte portative, avec laquelle il se charge d'”ambiancer” les trajets retour après les matchs.

Si les 23 joueurs n’apparaissent pas dans ses “stories” Instagram, il est accompagné d’un groupe de danseurs et chanteurs enthousiastes (Benjamin Mendy, Paul Pogba, Florian Thauvin, Samuel Umtiti…), et certaines de ses vidéos sont devenues cultes. Au point que, sur Twitter, certains y voient l’équivalent, cette année, du fameux documentaire de 1998 Les Yeux dans les Bleus. Un internaute a compilé, sur Spotify, sa playlist, qui mêle rap, zouk et afro-trap : le nouveau I Will Survive s’y trouve peut-être.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :