Publicités

Prélèvement à la source : posez vos questions au fiscaliste Jean-Yves Mercier dans notre direct

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #IMPOTS

17h19 : Bonjour. Pour un couple, comment choisir la meilleure solution ? Même taux ou taux individualisé? Exemple : taux du couple 6,5%, et taux individualisé de 9% et de 0.5%. Merci

17h18 : @anonyme L’étudiant dans cette situation subit le taux global d’imposition du foyer (donc de ses parents), mais il peut demander l’application du taux neutre. Cela reviendrait à l’affranchir d’impôt si ses revenus sont mensuellement inférieurs à 1 368 euros.

17h17 : Bonjour. Un étudiant de moins de 18 ans, qui a un petit job à coté, mais qui est fiscalement rattaché à ses parents, sera-t-il prélevé ?

17h16 : @anonyme L’employeur ignore si le taux qui lui est communiqué par l’administration est le taux global d’imposition du foyer, le taux neutre ou le taux individualisé (on peut faire ce choix au sein d’un couple). Il lui est donc extrêmement difficile de reconstituer le revenu d’un foyer à partir des informations dont il dispose. Le choix du taux neutre masque à l’employeur les autres revenus de son employé et ceux de son foyer. Le choix du taux individualisé pour le conjoint qui a le revenu le plus faible produit le même résultat.

17h12 : L’employeur sera au courant des revenus du foyer, ce qui m’inquiète… il y a quand même atteinte à la vie privée, non ?

17h11 : @anonyme C’est extrêmement simple. Chaque employeur appliquera à la rémunération qu’il verse au salarié, le taux effectif global d’imposition applicable. C’est celui qui figure sur l’avis d’imposition édité par l’administration en août 2018.

17h10 : Et pour les salariés à employeurs multiples, comment cela va-t-il se passer ?

17h12 : @anonyme Le vrai est dans la première proposition. C’est bien le taux applicable à un célibataire sans enfant qui sert de taux neutre. La seule chose qui n’est pas déterminée, c’est lorsque dans un ménage, quelqu’un demande un taux neutre, quelle est la conséquence pour l’autre conjoint ? L’inconvénient du taux neutre, c’est qu’il peut conduire à des prélèvements plus élevés que ceux qui sont normalement appliqués.

17h08 : Bonjour, quel taux sera appliqué pour ceux qui choisissent le taux neutre? Certains disent que ce sera le même qu’un célibataire sans enfant, d’autres disent qu’un taux sera appliqué selon le palier auquel on appartient. Tout cela n’est vraiment pas précis !

17h08 : Bonjour à toutes et à tous ! Je suis ici pour vous répondre. Démarrons tout de suite avec une première question.

17h08 : Le fiscaliste Jean-Yves Mercier me rejoint dans ce direct pour répondre à vos questions sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

16h34 : Dans moins d’une heure, nous recevons le fiscaliste Jean-Yves Mercier pour répondre à vos questions sur le prélèvement de l’impôt à la source. D’ici là, vous pouvez continuer à nous envoyer vos questions, mais aussi lire quelques-uns de nos articles sur ce thème :

Nos explications sur le versement d’un acompte du crédit d’impôt en janvier

Le calendrier du prélèvement à la source

Un article d’explication plus général sur ce prélèvement, pour comprendre comment cela va se passer

14h47 : Pour éviter de voir le pouvoir d’achat amputé en début d’année, le gouvernement prévoit de verser un acompte de 60% des crédits d’impôt aux contribuables concernés, en janvier. On vous explique.

13h37 : Le crédit d’impôts, les travailleurs frontaliers, les travailleurs qui reviennent en France, le respect de la vie privée. Le prélèvement à la source suscite énormément d’interrogations. Nous recevrons le fiscaliste Jean-Yves Mercier afin de vous répondre, à 17 heures, dans ce direct. Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions. Nous lui transmettrons.

13h12 : Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera bien en vigueur au 1er janvier 2019. Choix du taux, déclaration de revenus, régularisations avec le fisc… Plusieurs étapes vont rythmer les premiers mois d’application de cette réforme. Voici les échéances qui attendent les contribuables.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :