Publicités

Rixe à Orly : que risquent Booba et Kaaris à l’issue de leur procès ?

Les deux rappeurs sont  poursuivis pour “violences aggravées” et “vols en réunion”, après la rixe qui les a opposés le 1er août à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne).

La bataille rangée entre leurs deux clans avait transformé un hall de l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne) en arène, le 1er août, et retardé plusieurs vols. Booba et Kaaris, ennemis jurés du rap français, sont jugés jeudi 6 septembre à Créteil pour une rixe qui leur a déjà valu trois semaines de prison.

Libérés fin août, ils comparaissent devant le tribunal correctionnel qui avait ordonné leur placement en détention provisoire. Neuf membres de leurs clans respectifs impliqués dans la rixe sont également poursuivis pour “violences aggravées” et “vols en réunion”. Depuis leur libération, Booba, de son vrai nom Elie Yaffa, et Okou Gnakouri, alias Kaaris, ont par ailleurs versé chacun une caution de 30 000 euros. Ils ont interdiction de quitter la France.

Des peines de prison

Les deux rappeurs risquent jusqu’à dix ans de prison. Mais cette peine maximale a peu de chance d’être prononcée. “Même si les images peuvent, pour certains, avoir été spectaculaires, ce n’est qu’une bagarre aux conséquences judiciaires faibles”, explique à  Europe 1 David-Olivier Kaminski, avocat de Kaaris. “Pour lui l’affaire se jugerait devant un tribunal de police – chargé des coups et blessures légers – si ses protagonistes n’étaient pas célèbres”, détaille Europe 1.  

Des indemnités

Devant la justice, Booba, Kaaris et les membres de leurs clans risquent d’être condamnés à indemniser les victimes collatérales de la bagarre. Le hall 1 du terminal Ouest à Orly a en effet été fermé pendant plus deux heures. Air France a dû retarder ses vols. Par ailleurs, des objets du présentoir du magasin, où a eu lieu la bagarre, ont été aussi été utilisés comme projectiles. Le coût total est estimé à quelque 62 500 euros.

Des pertes financières 

Outre les condamnations pénales, les deux rappeurs risquent des pertes financières. Ainsi, Kaaris n’a pu participer cet été à la promotion de Lukas, un film dans lequel il partage l’affiche avec Jean-Claude Van Damme, explique 20 Minutes. Il n’a pas non plus avancé sur son prochain album.

Booba est censé donner un concert à la salle Paris La Défense Arena le 13 octobre. Une condamnation à de la prison ferme assortie d’un mandat de dépôt pourrait remettre en cause ce spectacle. Ses fans, eux, ont déjà pris leurs places. “Mardi soir, il ne restait plus que 600 places disponibles sur 40 000”, relève 20 Minutes.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :