Publicités

Comment participer à la sauvegarde du patrimoine sans jouer au loto ?

Piloté par Stéphane Bern, le Loto du patrimoine vise à financer la rénovation de monuments en France. Mais d’autres solutions existent. 

Plus de 2,5 millions de tickets à gratter du “Loto du patrimoine” ont déjà été écoulés, vendredi 14 septembre, jour du tirage du Super Loto Mission patrimoine. Pilotée par l’animateur télé Stéphane Bern, cette opération vise à financer la rénovation de monuments en France. Sur les 15 euros investis pour un ticket de grattage, 1,52 euro atterrit dans les caisses de la Fondation du patrimoine. Pour une grille de loto à 3 euros, ce sont 75 centimes qui sont reversés à cet organisme privé.

D’autres solutions existent pour participer, financièrement mais aussi gratuitement, à la sauvegarde du patrimoine. Tour d’horizon. 

Faire un don à une association

Elles sont plusieurs milliers à œuvrer à la sauvegarde du patrimoine. Si vous voulez vous y retrouver, le ministère de la Culture liste, sur son site, les associations avec lesquelles il travaille. Parmi elles, La Demeure historique, la Ligue urbaine et rurale ou encore la Fédération Patrimoine-environnement. Vous pouvez devenir adhérent, faire un don ou soutenir un projet plus précis. Cet investissement peut bénéficier d’une défiscalisation.

Participer à des chantiers de restauration 

Prendre part bénévolement à la restauration d’un château, cela peut être l’occasion de chouettes vacances, utiles et agréables. Là encore, le ministère de la Culture renvoie vers les trois grandes associations nationales qu’il subventionne pour organiser ce type de chantiers : Rempart, Chantiers Histoire et Architecture Médiévales, et le Club du Vieux Manoir. 

Créer une cagnotte en ligne

Le moulin du village de votre enfance tombe en ruines et vous souhaitez agir ? Le financement participatif peut être une solution. Vous pouvez créer une cagnotte en ligne sur un site généraliste du type Leetchi, sachant qu’un pourcentage sera reversé à la plateforme. Il existe aussi des sites spécialisés, tels que la start-up Dartagnans, dédiée à la sauvegarde du patrimoine français.

Devenir mécène si vous êtes patron(ne)

Si vous êtes à la tête d’une entreprise, même une PME, vous pouvez rejoindre la liste des mécènes qui financent la restauration du patrimoine. Comme le rappelle Le Nouvel Economistela Fondation du patrimoine, partenaire du loto de Stéphane Bern, et la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) ont signé en 2014 une convention pour la mise en place d’actions de mécénat local. Les entreprises qui s’engagent dans des projets de rénovation peuvent elles aussi bénéficier d’avantages fiscaux. 

Investir dans un monument classé 

Si vous êtes amoureux des vieilles pierres, pourquoi ne pas racheter et rénover vous-même un bâtiment classé monument historique, dans la perspective d’un investissement locatif ? Certes, le coût de départ peut être élevé, mais la loi Monuments historiques prévoit des avantages fiscaux. Elle autorise la déduction de l’intégralité du coût des travaux de vos revenus imposables, sans plafond. Si le montant des travaux dépasse les revenus fonciers, le déficit est imputable sur le revenu global sans limitation de montant. Mais attention, vous devrez conserver le bien pendant quinze ans. 


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :