Publicités

Produits dérivés de l’Élysée : à peine en ligne, déjà moqués

L’accueil n’est pas des plus enthousiastes. L’Élysée va lancer officiellement sa boutique en ligne ce week-end en proposant à l’achat 56 produits made in France, de la simple carte postale au bracelet en or. Les fonds récoltés devraient servir à la rénovation du château, mais l’engouement n’est pas encore au rendez-vous et sur les réseaux sociaux, les internautes se sont amusés à détourner les produits de la présidence.

L’Élysée a décidé de surfer sur la vague du second degré en proposant à la vente des tee-shirts brodés de deux expressions d’Emmanuel Macron : « Poudre de perlimpinpin » et « Croquignolesque ». Mais les internautes, eux, ont retenu d’autres petites phrases du chef de l’État, qui devraient plaire un peu moins à la présidence. Le journaliste Jules Grandin a ainsi créé son propre tee-shirt avec la phrase « Les gens qui réussissent (et ceux qui ne sont rien) », prononcée par Emmanuel Macron en juillet 2017 lors de l’inauguration de la station F. Sur un autre de ces faux modèles, on peut lire l’expression « Un pognon de dingue », prononcée par le président il y a quelques mois à propos des minima sociaux.

Les Français ont également été inspirés par l’affaire Benalla, qui a agité la classe politique cet été. Un tee-shirt « Qu’ils viennent me chercher » a été imaginé, en référence à la phrase d’Emmanuel Macron prononcée devant les parlementaires, quelques jours après l’éclatement de l’affaire. Un autre internaute a décidé de reprendre la phrase « Benalla n’est pas mon amant », tenue avec ironie par le chef de l’État. Enfin, le tee-shirt « Petit marquis », qui reprend le commentaire peu aimable d’Alexandre Benalla envers le patron de la commission d’enquête du Sénat, Philippe Bas, a également été inventé.

Lire aussi Croix de Lorraine : Macron plus gaulliste que de Gaulle ?

Les réseaux sociaux n’oubliant jamais rien, les internautes se sont réapproprié de nombreuses phrases d’Emmanuel Macron qui ont pu faire polémique ces derniers mois. L’utilisateur Victor a ainsi créé un tee-shirt « Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt, la meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler ». Une référence directe à une phrase d’Emmanuel Macron adressée à des grévistes en 2016, alors qu’il était encore ministre de l’Économie.

« Tu m’appelles monsieur le président »

Les internautes ont également choisi de rappeler certains échanges entre le président de la République et un jeune adolescent. En juin dernier, Emmanuel Macron a recadré sèchement un collégien en lui disant notamment : « Tu m’appelles monsieur le président de la République ou monsieur » et « Tu apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même ». Des propos qui ont alimenté la polémique et qui figurent eux aussi, sans surprise, sur les faux tee-shirts des internautes. Enfin, le faux tee-shirt « Gaulois réfractaire » devrait ravir les amateurs d’histoire, comme d’Astérix et Obélix.

La présidence a fait appel à des marques françaises comme Le Slip français, l’Atelier Paulin et Duralex, augmentant naturellement les prix : les tee-shirts coûtent 55 euros, les bracelets en or 250 euros et le lot de trois verres 16 euros. Au-delà de l’aspect des produits, beaucoup s’étonnent avant tout de leur prix, 24 heures après la présentation du plan pauvreté.


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :