Publicités

VIDEO. Affaire Harvey Weinstein : une des femmes qui l’accuse de viol diffuse des images compromettantes pour le producteur américain

Des images compromettantes. La chaîne britannique Sky News (en anglais) a révélé jeudi 13 septembre une vidéo filmée par Melissa Thompson, l’une des femmes accusant Harvey Weinstein de viol. La jeune Américaine, aujourd’hui trentenaire, a enregistré un rendez-vous d’affaires qu’elle a eu avec le producteur de cinéma en 2011, dans ses bureaux new-yorkais. Elle affirme qu’Harvey Weinstein l’a violée quelques heures après cette réunion dans la chambre d’un hôtel proche de sa société. 

“Je me suis dit : ‘Qu’est-ce que je fais, comment me suis-je retrouvée ici, dans cette situation ?”, confie Melissa Thompson à Sky News. La jeune femme était venue à New York pour présenter au magnat d’Hollywood une technologie vidéo qu’il pourrait utiliser comme outil marketing pour ses films. Sur les images qu’elle a filmées, Harvey Weinstein se montre très insistant, dès le début de leur rendez-vous. Il verrouille la porte de son bureau, puis refuse de lui serrer la main et l’enlace, lui caressant le bas du dos. En pleine présentation de son outil marketing, Melissa Thompson plaisante et explique au producteur que “les données, c’est chaud !” “C’est chaud et tu es sexy”, lui répond Harvey Weinstein. “Laisse-moi avoir un peu de toi. Donne-le moi. Ça va aller, tu veux que ça continue ?” insiste-t-il. “C’est un peu trop”, réagit la jeune femme, gênée. 

Alors que Melissa Thompson poursuit sa présentation, Harvey Weinstein lui caresse à plusieurs reprises l’épaule. “A un moment, son attitude a changé, relate la jeune femme à Sky News. On aurait dit un prédateur. Ses yeux sont devenus noirs.”

Selon la trentenaire, le producteur lui propose ensuite de le retrouver au bar d’un hôtel le soir même. Melissa Thompson pense alors pouvoir conclure la vente de son outil marketing. Mais, selon elle, Harvey Weinstein l’a emmenée dans une chambre de l’hôtel, puis l’a violée

Si je me débattais, si je tentais de m’échapper, il se déplaçait pour me bloquer. Il est imposant. Je me suis sentie piégée, quel que soit l’endroit où j’étais. Il a continué de me coincer, encore et encore.

Melissa Thompson

à Sky News

La jeune femme a porté plainte au mois de juin, avec d’autres femmes, contre le producteur. “Les gens disaient : ‘C’est Harvey, il faut vivre avec’, raconte Melissa Thompson. C’est faux. Nous n’avons pas à vivre avec. Nous n’avons pas à vivre avec le fait d’être violée quand on pense se rendre à un rendez-vous d’affaires.” 


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :