Publicités

L’ouragan Florence, rétrogradé en tempête tropicale, a fait au moins quatre morts

L’ouragan a faibli, en touchant terre, mais a tout de même provoqué d’importantes inondations, dans les Etats côtiers.

L’ouragan Florence a été rétrogradé au stade de tempête tropicale, après avoir perdu de la vigueur en atteignant la côte est américaine, où les vents violents et les pluies diluviennes ont fait de gros dégâts, a annoncé vendredi 14 septembre, le centre national des ouragans (NHC).

Florence qui avait atteint la catégorie 4, avec des vents jusqu’à 220 km/h, soufflait vendredi après-midi à 110 km/h, sur les Etats de Caroline du Sud et de Caroline du Nord, tout en provoquant de spectaculaires inondations, qui ont pris au piège des dizaines d’habitants. Au moins quatre personnes sont mortes, selon des sources officielles et les médias locaux, depuis que l’œil de l’ouragan a touché terre, vendredi matin.

“Une femme et son bébé ont été tués lorsqu’un arbre est tombé sur leur maison. Le père a été blessé” et hospitalisé, a annoncé la police de Wilmington, en Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis). Des pompiers ont œuvré toute la matinée devant cette maison de plain-pied. “Nous avons pu sauver l’une des victimes”, a déclaré Buddy Martinette, chef des pompiers de la ville, aux journalistes.

Une autre femme, qui était souffrante, est morte car les secours n’ont pas pu parvenir jusqu’à elle à cause des arbres qui bloquaient les rues, selon une porte-parole du comté de Pender. Elle aurait succombé à une crise cardiaque, selon les autorités locales. Selon plusieurs médias, dont le New York Times (en anglais), une quatrième personne a trouvé la mort dans cet Etat “en branchant un générateur”.

Environ 1,7 million d’habitants avaient été sommés de se mettre à l’abri, loin du littoral, la plupart dès mardi. Mais certains n’ont pas suivi cette consigne. Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que “nos secouristes interviennent”, a expliqué Jeff Byard, responsable de l’Agence fédérale américaine des situations d’urgence (Fema).

Plus de 600 000 de personnes sont privées d’électricité en Caroline du Nord, qui compte environ 10 millions d’habitants, selon les services d’urgence. Et quelque 20 000 personnes ont trouvé refuge dans plus de 150 centres d’accueil de cet Etat.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :