Publicités

Lutte contre les “fake news” : Google et Facebook s’engagent à suivre un code européen de bonnes pratiques

Les signataires de ce code s’engagent notamment à signaler si un contenu est publicitaire à ne pas faire la promotion de sites diffusant des fausses informations. 

Un pas supplémentaire dans la lutte contre les fake news. Facebook et Google se sont engagés, mercredi 26 septembre, à suivre un code de bonnes pratiques proposé par l’Union européenne pour contrer la désinformation en ligne.

Les signataires de ce code, diffusé par la Commission européenne à Bruxelles, s’engagent notamment à signaler si un contenu est publicitaire et à adopter une politique claire sur l’utilisation et l’identification des “bots”, des robots programmés pour diffuser des messages automatiques. Ils promettent aussi de ne pas accepter de rémunération de la part de comptes et de sites web qui présentent systématiquement des informations fausses, ni d’en faire la promotion.

Parmi les signataires se trouvent d’autres compagnies comme Mozilla, à l’origine du navigateur Firefox, ou l’association Edima, qui comprend Amazon ou Twitter parmi ses membres. La commissaire européenne chargée de l’Economie numérique, Mariya Gabriel, s’est félicitée de “ce pas dans la bonne direction”, tout en exhortant les plateformes à en faire davantage. “La Commission suivra de près les progrès réalisés et analysera les premiers résultats du code de bonnes pratiques d’ici fin 2018”, a-t-elle dit.

“Si les résultats s’avéraient insatisfaisants, la Commission pourrait proposer d’autres actions, y compris des actions de nature réglementaire”, a-t-elle ajouté. En clair, Bruxelles se réserve la possibilité de légiférer, alors qu’elle a pour l’instant laissé l’industrie du net s’autoréguler.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :