Publicités

Effondrement d’immeubles à Marseille : “Les opérations vont se poursuivre toute la nuit”

Selon le préfet de police des Bouches-du-Rhône, il y a encore des gravats à dégager.

“Les opérations vont se poursuivre toute la nuit” à Marseille, a indiqué Olivier de Mazières, préfet de police des Bouches-du-Rhône sur franceinfo lundi 5 novembre, après l’effondrement de deux immeubles et d’un autre qui a été “volontairement” abattu pour des raisons de sécurité. “Il y a une grande masse de gravats à dégager”, a poursuivi le préfet.

>> Effondrement de deux immeubles à Marseille : suivez notre direct 

Selon un bilan provisoire, deux personnes, deux passants, ont été légèrement blessées, mais d’autres victimes éventuelles sont recherchées sous les gravats. Pour l’instant, il n’y a “aucune certitude”, a-t-il ajouté. La police judiciaire a été saisie. Le travail de recoupement, de recensement, est toujours en cours, pour tenter de savoir qui aurait pu se trouver encore dans le bâtiment lundi 5 novembre, à 9h, au moment où les deux immeubles se sont effondrés. “Il y a un travail de recoupement avec les personnes qui peuvent être identifiées et s’assurer que ces personnes se trouvaient à l’’extérieur au moment de l’effondrement” du bâtiment, a poursuivi Olivier de Mazières.

Les autres immeubles à proximité de ceux qui sont tombés ont tous été évacués et “la centaine de personnes qui s’y trouvait fait l’objet de mesures de relogement”, sous la responsabilité de la mairie de Marseille.

Par ailleurs, le troisième immeuble, mitoyen de ceux qui se sont effondrés lundi 5 novembre, au matin, à Marseille, a été “volontairement” abattu par les pompiers en fin d’après-midi, puisque le bâtiment était “dangereux et menaçait de s’effondrer à n’importe quel moment sur les sauveteurs”, a indiqué Olivier de Mazières.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :