Publicités

Michel Fourniret “n’a pas le souvenir” d’avoir tué Joanna Parrish, mais “c’est lui” selon l’avocat de son ex-femme

L’avocat de l’ex-épouse du tueur en série dévoile les coulisses de la confrontation entre Michel Fourniret et sa cliente, ce mardi 6 novembre.

“Michel Fourniret ne se rappelle pas d’avoir tué Joanna Parrish. Il indique que si cette jeune fille est décédée dans la banlieue d’Auxerre, forcément c’est lui. Mais il n’a pas le souvenir, il ne la reconnaît pas”, a expliqué mardi 6 novembre à franceinfo Me Richard Delgenes, l’avocat de Monique Olivier, en marge de la confrontation entre le tueur en série et son ex-épouse dans le bureau de la juge d’instruction qui enquête sur les disparitions de Johanna Parrish et de Marie-Angèle Domece, en 1990 et en 1988 dans l’Yonne.

“Au début, on partait sur une perversité de Michel Fourniret, qui reconnaissait sans reconnaître, explique l’avocat du tueur en série. Mais je pense que c’est un peu plus profond que cela. Je pense que sincèrement il ne se rappelle pas de cette jeune fille.”

Il me dit qu’il n’a pas de souvenir de Joanna Parrish, mais qu’il n’est pas possible qu’une jeune fille soit décédée dans des conditions non-naturelles sans que ce soit lui.Me Richard Delgenesà franceinfo

Michel Fourniret et Monique Olivier avaient déjà été confrontés vendredi 19 octobre dernier, pour la première fois depuis leur condamnation par la cour d’assises des Ardennes il y a dix ans. Lors de cette confrontation, “on avait deux auditions en parallèle qui ne se croisaient jamais”, raconte Richard Delgenes, qui souligne que, mardi, il y a eu plus d’interactions entre les deux ex-époux : “Monique Olivier a parlé à Michel Fourniret, ils se sont regardés. Mais malheureusement, Michel Fourniret ne se rappelant pas de cette affaire là, je pense que l’on n’ira pas beaucoup plus loin dans la manifestation de la vérité”, craint l’avocat.

Michel Fourniret, condamné à la perpétuité incompressible en 2008 pour les meurtres de sept jeunes filles, a reconnu en février dernier les meurtres de Marie-Angèle Domece et de Joanna Parrish. Monique Olivier, condamnée à la perpétuité accompagnée d’une mesure de sûreté de 28 ans pour sa complicité dans cinq meurtres, a confirmé au mois de juin l’implication de Michel Fourniret dans ces deux autres crimes. Fin septembre et début octobre, les deux ex-époux ont tour à tour été transportés sur les lieux des meurtres, mais les fouilles pour retrouver le corps de Marie-Angèle Domece n’ont rien donné.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :