Publicités

Midterms 2018 : “Il a du charisme”, au Texas, Beto O’Rourke, l’étoile montante des démocrates affronte le conservateur Ted Cruz

Beto O’Rourke, candidat du parti démocrate pour la sénatoriale du Texas que certains voient comme un potentiel candidat à la présidentielle s’oppose au sortant Ted Cruz du Parti républicain.

Alors que les Américains votent mardi 6 novembre pour les midterms, les projecteurs seront rivés en partie sur la sénatoriale du Texas. Face à l’ultraconservateur Ted Cruz, le démocrate Beto O’Rourke affole les sondages. L’étoile montante de la politique américaine, présenté parfois comme le futur président des États-Unis, a récolté trois fois plus de dollars que son rival. 

À Lewisville, dans la banlieue nord de Dallas, Beto O’Rourke arrive au volant de son pick-up. Il grimpe à l’arrière comme une rock star, debout, décontracté, les manches retroussées et avec son sourire charmeur, Beto O’Rourke s’empare du mégaphone après avoir été salué par la foule. “Qu’est-ce qu’on fait ? On construit des murs, on sépare les enfants de leurs parents et on interdit les musulmans dans notre pays ?” lance le candidat à ses militants.  

“Il a du charisme, une énergie incroyable, on a besoin de ça !”, affirme une femme. “Les gens le comprennent, il est proche d’eux et il est sincère. Beto c’est une bonne personne, ce n’est pas un menteur comme Trump”, rajoute une autre. 

Autour du candidat démocrate, une longue file se forme, chacun a droit à sa photo avec Beto, le candidat le plus cool depuis Barack Obama. Robert de son vrai nom a joué dans un groupe de punk, se débrouille sur un skate board et pourrait faire vaciller le poids lourd du parti républicain, Ted Cruz. “Il est populaire parce qu’il a les bonnes idées”, assure une militante. “Il vient d’El Paso, il a grandi à l’ouest du Texas et il connait bien les difficultés que nous avons à la frontière”. 

Interrogé par franceinfo sur ses chances de victoire, Beto O’Rourke estime que “c’est un choix à faire. Soit vous choisissez la peur, soit vous choisissez l’avenir”, estime-t-il. “Soit vous choisissez les plus bas de nos instincts : le mur, l’interdiction des musulmans, la presse ennemie du peuple… Soit vous décidez qu’il faut une couverture santé pour tous, un enseignement public de qualité, des salaires plus élevés pour les profs, porter le débat au niveau national sur les problèmes que nous connaissons mieux que quiconque, comme la question des migrants”. 

Vu les derniers sondages, Beto O’Rourke ne battra sans doute pas Ted Cruz, mais certains lui promettent déjà un avenir radieux. Beaucoup lui trouvent un air de Robert Kennedy. Pourtant lui ne se voit pas comme le futur président des États-Unis : “Je me concentre sur les six prochaines années pour être le meilleur sénateur que le Texas puisse avoir.” 


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :