Publicités

DOCUMENT FRANCE 2. Passage à niveau dangereux : quand un train percute un camion

Tous les trois jours en France, un accident se produit à un passage à niveau. En moyenne, 36 personnes y perdent la vie chaque année. Pourquoi nos passages à niveau sont-ils aussi dangereux ? 

Avec des images de vidéosurveillance, le reportage d'”Envoyé spécial” diffusé le 8 novembre revient sur le drame survenu en gare de Nangis, en Seine-et-Marne, en 2015. C’était le 21 avril, un mardi.

L’une de ces images, horodatée à 8h30, montre des voyageurs attendant leur train sur le quai. Sur une autre, un passage à niveau. Il est 8h35 quand un camion s’y engage… puis s’immobilise, en pleine voie. C’est un convoi exceptionnel de 29 tonnes. A peine visible, une silhouette s’agite : c’est le conducteur. Il constate que sa semi-remorque, très basse, est bloquée par une bosse. 8h38 : le train 1646 en provenance de Belfort sera là dans moins de deux minutes. 

Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd

Le chauffeur court alors chercher de l’aide, suivi par un pompier – qui passait par là par hasard. Ils ressortent quarante-cinq secondes plus tard de la gare, alors que le signal sonore du passage à niveau retentit. Le pompier alerte les passagers, repart en courant : le train arrive dans vingt secondes, il faut fuir au plus vite.

8h40 : dans un brouillard de poussière, le train entre en collision avec le camion, puis déraille. Heureusement, sa course est freinée par le quai de la gare. C’est ce qui a sauvé la vie des piétons. Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd : une quarantaine de blessés, dont trois grièvement, mais aucun mort. Comment un tel accident a-t-il pu se produire ? 

Extrait de “Passages à risque”, un reportage à voir dans “Envoyé spécial” le 8 novembre 2018.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :