Publicités

Etats-Unis : quel est le bilan des candidates lors des “midterms” ?

Un nombre inédit de femmes ont brigué un mandat lors de ces élections. Et si certains records ont été battus, notamment à la Chambre des représentants, d’autres instances font preuve de résistance.

“Vague bleue” à la Chambre des représentants, “vague rouge” au Sénat… C’est surtout une vague féminine qui a balayé la scène éléctorale américaine, mercredi 7 novembre, lors des élections de mi-mandat aux Etats-UnisJamais autant de femmes, ni de candidates issues de minorités, n’ont été élues au Congrès, surtout du côté démocrate, où la colère anti-Trump s’est cristallisée dans un nouveau souffle politique. 

>> Midterms : suivez toutes les réactions après les élections de mi-mandat aux Etats-Unis

Mais le nombre record de femmes candidates, 260 pour les mandats au Congrès et 16 pour les postes de gouverneurs selon le Center for American Women and Politics, s’est surtout soldé par une progression notable de la proportion des femmes à la Chambre des représentants. Franceinfo fait le point sur les résultats des candidates. 

Jusqu’à ces élections de mi-mandat, 85 femmes siégaient à la Chambre des représentants, sur les 435 sièges qui la composent. Les candidates aux élections de mi-mandat ont allègrement franchi la barre de 20% à la chambre basse du Congrès. Au moins 95 femmes y ont été élues, dont 83 démocrates, selon les derniers résultats recueillis mercredi en fin de journée.

Au total, 476 femmes s’étaient portées candidates pour ces élections – un record, qui représente toutefois moins du quart du nombre total de candidats. Parmi les 237 encore en lice en fin de campagne, 185 étaient démocrates et 52 républicaines. Les femmes ont largement contribué à la victoire des démocrates : parmi les 29 sièges qu’ils ont déjà regagné aux républicains, 18 ont été remportés par des femmes, souligne le FT

Du côté du Sénat, cependant, le nombre de 23 femmes élues ne devrait pas être dépassé. Et ce même si un nombre record de femmes avait déposé leurs candidatures et gagné les primaires dans la course pour la chambre haute du Congrès. 

Un autre record a été battu lors de ces midterms : le nombre de candidates aux postes de gouverneurs, avec 61 femmes, contre 34 en 1994. Et si seulement 16 femmes ont été nominées à l’issue des primaires, cela reste mieux que le précédent record, établi à 10. 

Cette année, alors que 36 postes de gouverneurs ont été renouvelés lors de ces élections de mi-mandat, neuf femmes ont été élues, un record égalé pour ces puissants postes exécutifs. 

“Il a toujours été plus difficile pour une femme de devenir gouverneur que membre du Congrès, explique le New York Times. Certains électeurs semblent réticents à faire confiance aux femmes pour être décisionnaires ultimes, les préférant dans un rôle, stéréotypiquement féminin, de collaboration.”


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :