Publicités

Immeubles effondrés à Marseille : un cinquième corps a été retrouvé dans les décombres

Il pourrait encore y avoir jusqu’à trois personnes ensevelies, près de deux jours après l’effondrement de trois immeubles vétustes du centre-ville. Les recherches se sont poursuivies toute la nuit.

Le bilan continue de s’alourdir. Un cinquième corps, celui d’un homme, a été retrouvé, mercredi 7 novembre, vers 6 heures, dans les décombres des immeubles qui se sont effondrés deux jours plus tôt dans le centre de Marseille, a annoncé le procureur Xavier Tarabeux. Quatre victimes, deux femmes et deux hommes, avaient été sorties des gravats mardi.

“Très, très vraisemblablement cinq personnes”, ainsi que “trois visiteurs”, se trouvaient dans l’un des immeubles effondrés, au numéro 65 rue d’Aubagne, a précisé mardi soir le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux. Jusqu’à trois personnes sont donc encore portées disparues.

Les recherches se sont poursuivies pour une deuxième nuit consécutive. Lundi soir, déjà, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner jugeait qu’il y avait “peu de chance que l’on puisse trouver des poches de survie”, une probabilité qui s’est encore amoindrie depuis.

Deux immeubles de la rue d’Aubagne, dans le quartier très populaire de Noailles, se sont soudainement effondrés lundi, vers 9 heures du matin. Un autre immeuble voisin est tombé quelques heures plus tard, lors des opérations de secours. Seul un des bâtiments, le numéro 65, n’était pas fermé et abandonné : neuf appartements étaient occupés.

Par petits groupes, de nombreux habitants des immeubles contigus ont pu accéder mardi après-midi à leurs logements afin de récupérer des affaires personnelles, mais il leur a été interdit de séjourner dans les immeubles par mesure de sécurité, a précisé le préfet de région Pierre Dartout. Une centaine de personnes ont été évacuées par mesure de sécurité.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :