Publicités

“Red Dead Redemption 2”, “Forza Horizon 4″… Quatre jeux pour passer l’automne au chaud

Aaah, l’automne… Ses journées qui raccourcissent, ses pluies abondantes, ses températures qui baissent… Une vraie saison de déprime, sauf si l’on possède une console (et quelques euros). Car le mois d’octobre s’est montré particulièrement généreux avec les joueurs en proposant un paquet de titres qui ont de quoi de nous faire passer un automne radieux. La preuve par quatre.

“Red Dead Redemption 2”, pour s’évader

Attendu comme le messie, cette suite de Red Dead Redemption est en fait un prequel des aventures de la bande de Dutch van der Linde découverte dans le premier volet de ce western ayant marqué toute une génération de joueurs lors de sa sortie sur consoles en 2010. Dans cette bande d’outlaws traquée par les chasseurs de primes, vous incarnez Arthur Morgan pour une aventure qui débute en 1899. Contraints à un nomadisme forcé, il vous incombe de faire vivre cette petite communauté d’un campement à un autre, en tentant, malgré moultes braquages et affrontements avec les bandes locales, de rester somme toute relativement discret.

Red Dead Redemption 2 est un jeu surprenant à bien des égards. Plus près d’un far west simulator que d’un jeu d’aventure classique, RDR2 fait l’éloge de la lenteur afin d’obliger le joueur à s’imprégner de l’époque dans laquelle il nous plonge. Ultra réaliste jusque dans les moindres détails (essayez donc de dépecer un ours pour voir), Red Dead Redemption 2 est en fait bien plus qu’un jeu. Déroutant dans les premières heures lorsque vous comprenez que la moitié de votre temps sera consacré à chevaucher des plaines quasi désertiques, il se mue progressivement en expérience de vie (survie ?) dans un monde en plein changement. A l’aune de la révolution industrielle, Arthur Morgan est son gang comprennent au fil de leur périple que plus rien ne sera comme avant pour ces escrocs d’un autre siècle. D’une beauté à couper le souffle et rempli de dialogues lucides et pertinents, Red Dead Redemption 2 ne laissera personne indifférent et pourrait changer à jamais votre façon d’appréhender les jeux en monde ouvert.

Red Dead Redemption 2 est disponible depuis le 26 octobre sur PS4 et Xbox One.

C’est plutôt pour vous si…

  • Vous aimez sortir de votre zone de confort
  • Vous aimez l’Aventure avec un grand A
  • Vous aimez quand ça parle (vraiment) beaucoup

C’est plutôt à éviter si…

  • Vous aimez rusher vos jeux
  • Vous aimez les cartes pleines de petites icônes qui clignotent et d’objectifs à réaliser
  • Vous aimez les gameplays limpides

“Forza Horizon 4”, pour changer de saison

Déjà ras-le-bol de l’automne ? Pas de souci, passez directement à l’hiver. Et pourquoi ne pas enchaîner dans la foulée avec le printemps ? C’est ce que vous offre Forza Horizon 4, la simulation de voiture développée en exclusivité pour Xbox One et PC. Après nous avoir proposé d’arpenter l’Australie il y a deux ans, ce nouvel opus de la franchise prend place dans la campagne britannique où les courses sur routes s’enchaînent au grès des saisons face à des adversaires humains ou gérés par l’IA.

Les différentes épreuves au programme – destinées à augmenter votre réputation et à gagner de l’argent pour vous payer de nouveaux bolides – sont ainsi directement influencées par la météo changeante. L’asphalte brûlant laisse par exemple la place aux routes mouillées de l’automne qui favorisent le drift. Le tout porté par des graphismes sublimes transformant les paysages en fonction du climat. Des changements de saison interviennent chaque fin de semaine et permettent d’offrir aux as du volant une expérience sans cesse renouvelée. D’autant que Forza Horizon 4 est doté d’un monde partagé qui permet de rassembler jusqu’à 72 joueurs en même temps sur la carte pour participer à différentes épreuves, dont un Forzathon Live où il faut réussir des défis en groupe avant la fin d’un compte à rebours. Un titre très généreux, donc, qui s’adresse autant aux adeptes des simulations de courses pointues qu’aux amateurs.

Forza Horizon 4 est disponible depuis le 2 octobre sur Xbox One et PC.

C’est plutôt pour vous si…

  • Vous avez aimé Forza Horizon 3
  • Vous aimez conduire des bolides (mais pas trop vous prendre la tête quand même)
  • Vous aimez Les Quatre saisons de Vivaldi

C’est plutôt à éviter si…

  • Vous ne vous amusez que sur Mario Kart
  • Vous ne jurez que par Project Cars et Gran Turismo
  • Vous êtes un peu trop difficile en fait

“Call of Duty Black Ops 4”, pour se défouler

“Tu quoque mi fili.” La célèbre phrase de Jules César s’adressant à son fils Brutus qui lui assénait le dernier coup de couteau pourrait être prononcée par la franchise Call of Duty face à son ambitieux dernier rejeton. Car ce Black Ops 4 débute par un meurtre. Celui du mode histoire qui est pourtant l’un des marqueurs de la saga depuis quinze ans. Le FPS d’Activision prend en effet le parti cette année de se concentrer sur le mode multijoueur. Un choix radical, déstabilisant même lors des premières parties, mais qui se révèle payant, tant le studio Treyarch se montre généreux à défaut d’être innovant.

Car en plus des traditionnels modes multijoueurs qui ont fait le bonheur de la franchise comme “Mêlée générale”, “Elimination confirmée”, “Recherche et destruction”, “Domination”, “Zombie” ou “Match à mort par équipe”, Black Ops 4 se distingue grâce à son mode Battle royale. Appelé “Blackout”, il s’inscrit dans la même ligne qu’un PUBG en proposant des affrontements plutôt réalistes sur une large carte qui peut accueillir jusqu’à cent joueurs. Nerveux et bien pensé, il propose une alternative rafraîchissante aux champions de cette catégorie en proposant par exemple un système de loot aléatoire que vous devrez sécuriser en affrontant de coriaces zombies. Il met aussi à disposition des joueurs toute une gamme de véhicules allant de la moto jusqu’à l’hélicoptère, histoire de varier les plaisirs lors des déplacements. Deux bémols toutefois : le moteur graphique du jeu commence à sentir la poussière et les serveurs connaissent régulièrement des problèmes de connexion qui peuvent vous planter vos parties en ligne.

Call of Duty Black Ops 4 est disponible depuis le 12 octobre sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

C’est plutôt pour vous si…

  • Vous êtes fans de la saga
  • Vous ne faites jamais le mode histoire
  • Vous avez en avez marre de PUBG et Fortnite

C’est plutôt à éviter si…

  • Vous n’avez pas de connexion internet
  • Vous aimez les aventures en solo
  • Vous attendez Battlefield V

“Super Mario Party”, pour remplacer les jeux de société

Nul besoin de présenter Super Mario Party si vous êtes un aficionado des jeux Nintendo, puisque cette version est la nouvelle mouture de Mario Party, un des jeux emblématiques de l’éditeur japonais depuis 20 ans. Disponible uniquement sur Switch, Super Mario Party revient aux fondamentaux de la saga avec quatre jeux de plateaux inédits et pas moins de 80 mini-jeux (plus ou moins réussis) pour pimenter vos parties en famille ou entre amis (jusqu’à quatre joueurs, à condition d’avoir suffisamment de Joy-Con).


En vrac, vous serez ainsi amener à faire dorer un cube de viande dans une poêle, à pagayer dans une épreuve de rafting, à concourir lors d’une course de tricycle, à jouer au baseball ou à prendre des poses. C’est souvent drôle (surtout quand on est nombreux), parfois injustes (comme tous les jeux dés), mais surtout, cette ultime version de Mario Party a le mérite d’exploiter au mieux la console qu’elle soit en mode portable ou en mode salon. Le jeu familial par excellence, à partir de 3 ans.

Super Mario Party est disponible depuis le 5 octobre sur Nintendo Switch.

C’est plutôt pour vous si…

  • Vous aimez le principe du tour par tour
  • Vous avez des amis (qui ont de préférence une Switch)
  • Vous êtes joueur avant d’être un joueur de jeux vidéo

C’est plutôt à éviter si…

  • Vous n’aimez pas jouer à plusieurs
  • Vous avez toujours détesté “les petits chevaux”
  • Vous n’aimez pas perdre


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :