Publicités

[Reportages] Présidentielle à Madagascar: le dépouillement a débuté

Mercredi 7 novembre, Madagascar s’est rendu aux urnes pour élire son président. Un scrutin qui opposait 36 candidats, parmi lesquels le président sortant et ses trois prédécesseurs. A Antananarivo, les premiers dépouillements laissent entrevoir un coude à coude entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Reportage dans l’un des bas quartiers les plus pauvres de la capitale, mercredi soir, où l’humeur était à la fête.

17h au centre électoral de Manarintsoa-Isotry. Les 14 bureaux de vote viennent de fermer leurs portes. Quelques laissez-passer sont donnés aux retardataires qui connaissent un membre des bureaux de vote.

Pendant que les accesseurs tracent à la craie sur les tableaux noirs 36 colonnes en vue du dépouillement, Chandra Razakavololona, vice-présidente du bureau de vote numéro 5, rédige un procès-verbal pour raconter l’incident survenu dans la matinée : « Ce matin, les observateurs se sont rendu compte qu’il manquait 16 pages sur la liste électorale, soit 240 personnes. A 11h, on a trouvé une solution : la Commission électorale nationale indépendante est venue apporter la bonne liste électorale et ça s’est réglé. »

Il sera extrêmement important, d’abord, que le résultat soit crédible…

Pour Sahondra Rabenarino, de l’Observatoire malgache de la vie politique, la Ceni doit publier les résultats le plus rapidement possible pour cour-circuiter toute contestation.

08-11-2018

Sur les tableaux noirs, les accesseurs tracent à la craie 36 colonnes en vue du dépouillement, on range les isoloirs, on pousse les bancs.  A 18h, tout est fin prêt. Électeurs et curieux envahissent les différentes salles, à la recherche de la meilleure place. Quand soudain : « Numéro 13 ! Ouaaaaiiis ! Numéro 13 ! Ouaiis ! Numéro 25 ! »

Applaudissements, cris de joie. La scène va durer plus de trois heures, le temps que les 14 bureaux de vote soient dépouillés. «  Voici les résultats du bureau de vote numéro 4 : le numéro 13 a obtenu 192 voix. Le numéro 25 : 119. Le numéro 4 : 4 … »

Ici, dans ce quartier très miséreux de la capitale, on a voté massivement pour Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, les deux ennemis jurés, deux ex-présidents interdits d’élection en 2013. Les 34 autres candidats ont ramassé les miettes. Le président sortant également.

Des électeurs se laissent aller à quelques pronostics : « Andry Rajoelina, s’il gagne la capitale, il peut passer dès le premier tour ! C’est ce que je pense. »

Les résultats de la capitale devraient être connus dans la journée. Quant aux résultats définitifs, ils devraient être proclamés entre le 20 et le 28 novembre.


18h. Aux fenêtres des 26 bureaux de vote installés dans l’école du quartier, des centaines d’habitants sont venus assister au dépouillement. A chaque annonce du numéro du candidat coché sur le bulletin de vote, des cris de joie. L’ambiance entre sympathisants des différents concurrents à la présidentielle est bon enfant…

Reportage à Toamasina, grande ville portuaire de la côte est, dans le quartier d’Ankirihy.

08-11-2018


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :