Publicités

VIDEO. “Pourquoi vous nous massacrez ? ” : Emmanuel Macron face à la colère des Français

Cela devait être une semaine de commémorations du centenaire du 11-Novembre, de recueillements et d’hommages, mais la réalité a rattrapé Emmanuel Macron. Tout au long de son itinérance dans l’est et le nord de la France, le chef de l’Etat aura tenté d’apaiser la colère et aura eu à répondre aux questions des Français.

A Verdun (Meuse), le 6 novembre, c’est un militant Les Républicains qui se plaint de la hausse du prix des carburants et qui le met en garde : “Je suis en colère. Et on sera en colère le 17 [novembre] aussi et j’espère que ça va durer et que toute la France se mette en colère.” Deux jours plus tard, il est pris à partie par un salarié de l’usine Renault à Maubeuge (Nord) : “Il y a des salariés qui sont à 40 km d’ici, il va falloir qu’ils paient pour une augmentation de l’essence. Vous n’êtes pas le bienvenu monsieur Macron.”

Outre le prix des carburants, les Français ont interpellé le président de la République sur les retraites. A Verdun, une dame lui reproche la faible augmentation du minimum vieillesse. Réponse un brin agacée du chef de l’Etat : “Notre pays est formidable. Quand on enlève 5 euros aux uns, c’est la fin du monde. Quand on rajoute 30 euros aux autres, c’est rien.” Une autre l’accuse de “massacrer” les retraités. “Pourquoi vous nous massacrez ? Pourquoi nous ?” “Non je ne massacre personne !”, se défend-il. 

Dernier grief, l’Education nationale où 1 800 postes vont être supprimés en 2019. Toujours à Verdun, une étudiante a confié sa crainte pour l’avenir. “On a peur quand même pour nous…”, souffle-t-elle. “Vous n’avez pas à avoir peur du tout, au contraire…”, rétorque-t-il.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :