Publicités

Projet d’armée européenne : on vous résume la passe d’armes entre Macron et Trump

Après que le président américain a jugé des propos de son homologue “très insultants”, l’Elysée a tenté d’éteindre l’incendie, samedi, en évoquant une “confusion”.

“Nous célébrons ici l’amitié entre nos peuples, nos armées.” Emmanuel Macron a joué la carte de l’apaisement, samedi 10 novembre, en accueillant Donald Trump à l’Elysée dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice. Quelques heures plus tôt, son homologue américain avait accusé le président français d’avoir tenu des propos “très insultants” en évoquant le projet d’armée européenne. Vous vous y perdez ? On rembobine.

1Macron plaide pour “une vraie armée européenne”

Dans un entretien diffusé, mardi, sur Europe 1, le chef de l’Etat a appelé de ses vœux un renforcement de la Défense européenne. “On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne”, a-t-il plaidé. “Face à la Russie qui est à nos frontières et qui a montré qu’elle pouvait être menaçante (…) on doit avoir une Europe qui se défend davantage seule, sans dépendre seulement des Etats-Unis et de manière plus souveraine.”

Nous devons nous protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique.Emmanuel Macronà Europe 1

2Trump dénonce des propos “très insultants”

Vendredi soir, quelques instants seulement après son arrivée en France, le président américain a publié un tweet incendiaire nommant directement Emmanuel Macron. “Le président Macron vient de suggérer que l’Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Très insultant, mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa part à l’Otan, que les Etats-Unis subventionnent largement !”

3L’Elysée évoque une “confusion”

Samedi matin, la présidence de la République a insisté sur le fait qu’Emmanuel Macron “n’a jamais dit qu’il fallait créer une armée européenne contre les Etats-Unis”. En effet, dans l’entretien accordé à Europe 1, l’appel à se protéger face aux Etats-Unis (à 4’57 dans la vidéo ci-dessous) avait été lancé juste après un passage sur les menaces internationales sur le cyberespace et juste avant une critique du retrait américain annoncé du traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (INF).

[embedded content]

“Je comprends que l’enchaînement des sujets dans l’interview puissent créer de la confusion mais ce sont bien deux sujets différents, le traité INF et ce sujet d’une force de défense des Européens où il y a des travaux en cours”, a-t-on souligné à l’Elysée.

4Une poignée de main entre les deux hommes

Avant le début de leur entretien à l’Elysée, samedi matin, Emmanuel Macron et Donald Trump ont fait mine d’ignorer la tension des dernières heures. Le président français a assuré qu’il œuvrait pour que l’Europe paye davantage pour supporter le coût de la défense du continent dans le cadre de l’Otan, une exigence récurrente du président américain.

Voir la vidéo

“J’apprécie ce que vous dites sur un partage du fardeau, vous connaissez mon point de vue. Nous voulons une Europe forte”, a réagi le président américain, visage fermé.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :