Publicités

Projet d’attaque contre Macron : les suspects voulaient poignarder le président

L’attaque contre le président était imminente. Le groupuscule d’extrême droite qui avait planifié un attentat contre Emmanuel Macron est finalement passé aux aveux lors de sa garde à vue dans les locaux de la DGSI, a appris France 2. Les quatre hommes ont détaillé aux enquêteurs le plan mis en place. «  On est vraiment intervenus juste avant une action imminente, précise une source proche de l’enquête. Il [le meneur présumé] a l’air de monsieur Tout-le-Monde, il aurait pu y arriver.  »

Les quatre sympathisants de l’ultradroite vont être présentés à la justice dans la journée en vue de leur mise en examen, a précisé une source judiciaire à l’Agence France-Presse. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, notamment pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Il a requis leur placement en détention provisoire.

Un suspect sous surveillance

Le cerveau de l’opération présumée s’appelle Jean-Pierre B. L’homme de 62 ans, négociant en bois et originaire de Saint-Georges-de-Commiers (Isère), avait imaginé poignarder le chef de l’État à Charleville-Mézières, dans les Ardennes, mercredi 7 novembre, lors des commémorations du centenaire du 11 Novembre. Dans le détail, le suspect comptait franchir les portiques de sécurité munis d’un couteau en céramique, qui, contrairement au métal, n’est pas censé déclencher l’alarme, et poignarder le président en plein bain de foule.

Jean-Pierre B. était sous surveillance de la DGSI depuis le 31 octobre. En cause, ses échanges sur une messagerie cryptée où il se montrait particulièrement virulent envers Emmanuel Macron. Tout s’est accéléré lundi dernier, lorsqu’il a pris la route en direction de Bouzonville, en Moselle, avec un autre homme pour retrouver ses deux autres complices. Les forces de l’ordre ont décidé d’interpeller les quatre suspects le lendemain dans la matinée.

Lire aussi Projet d’action violente contre Macron : 6 personnes liées à l’ultradroite arrêtées


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :