Publicités

VIDEO. Comète ou objet d’une civilisation extraterrestre ? On a demandé à un astronome d’où pouvait venir Oumuamua

“Pour faire une annonce extraordinaire, il faut avoir des données extraordinaires.” Carl Sagan, célèbre astronome américain, rappelait une évidence en astronomie. Shmuel Bialy, postdoctorant en astrophysique, et Avi Loeb, chef du département d’astronomie de l’université du Massachussets (Etats-Unis) ont, peut-être, oublié ce principe.

Dans un article qui sera publié le 12 novembre dans la revue Astrophysical Journal Letters (en anglais), les deux scientifiques émettent l’hypothèse qu’Oumuamua (le messager, en hawaïen), premier objet spatial venant d’un autre système solaire observé dans l’histoire, pourrait être issu d’une autre civilisation. Leur scénario serait qu’il s’agit d’une “sonde” ou d’une “voile solaire, voyageant dans l’espace interstellaire, tels les restes d’un équipement technologiquement avancé”, expliquent-ils dans la revue, comme le rapporte Le Monde. 

Contacté par franceinfo, Alessandro Morbidelli, le directeur des recherches au CNRS à l’observatoire de la Côte d’Azur, pointe plusieurs écueils qui mettent à mal la théorie des chercheurs américains. “L’objet a été observé en rotation. Or, si vous avez une voile solaire, il ne faut surtout pas tourner, parce qu’il faut que la voile solaire montre toujours la même face au Soleil.”

Sa taille est un autre problème. En effet, Oumuamua mesurerait “400 mètres de long et 40 mètres de large”, précise Le Monde“Il est vrai que c’est un objet assez aplati, mais pas du tout d’un millimètre d’épaisseur”, l’épaisseur qui pourrait être celle d’une voile solaire, explique le chercheur. 

Par ailleurs, si des extraterrestres avaient expédié volontairement l’objet vers la Terre, ils auraient probablement été plus précis. “Il est passé à 30 millions de kilomètres. Si vous voulez voir une planète extrasolaire, vous passez beaucoup plus près pour voir ce qu’il y a dessus”, sourit Alessandro Morbidelli. Enfin, la fondation Seti, créée pour sonder le ciel à la recherche de signaux artificiels, n’a rien trouvé. “Quand l’objet est passé, par souci de conscience, ils ont pointé tous leurs antennes et radiotélescopes sur cet objet. Ils n’ont rien détecté. Oumuamua ne transmet aucune donnée”, précise Alessandro Morbidelli.

Pour ce scientifique, cet objet ne mérite pas ces annonces sensationnalistes. Il en profite pour rappeler un des bases de la science. “On a un critère qui s’appelle le rasoir d’Ockham. Il dit qu’il faut toujours proposer la solution la plus simple. Il me semble que les auteurs en question ont complètement ignoré ce principe. L’explication la plus simple, la plus naturelle, est qu’il s’agit, donc, d’une comète.” 


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :