Publicités

Angers : une femme gifle un homme devant la gare et s’attire les foudres des réseaux sociaux

Un internaute a partagé sur Twitter les images d’une agression en plein jour contre un homme assis. Une enquête a été ouverte pour “violences en réunion”, mais personne n’a encore été interpellé.

Cette scène violente a été partagée de très nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Au cours d’une vive altercation, une femme assène une gifle, puis deux, à un homme assis devant la gare d’Angers (Maine-et-Loire), en lui reprochant de l’avoir insultée. La scène se poursuit un peu plus loin quand un autre homme tance la victime, en se présentant comme le compagnon de l’auteure de la gifle. Celle-ci surgit alors pour adresser un nouveau coup à la victime, qui tombe à terre et tente de réajuster ses lunettes, tant bien que mal. 

Une enquête a été ouverte samedi 10 novembre 2018 pour “coups et blessures volontaires en réunion”, précise une source policière à franceinfo, tout en déplorant des “faits classiques près d’une gare, malheureusement.” Le couple a été identifié, précise le parquet à franceinfo, mais il n’y a pas eu d’interpellation dans l’immédiat. Il s’agit de sans-abri connus des services de police pour leur présence régulière aux abords de la gare. La victime, elle, n’a pas été identifiée et n’a pas déposé plainte. Selon les premiers éléments, un différend aurait opposé des personnes habituées aux lieux, sur fond d’alcool.

C’est un internaute qui a partagé la vidéo sur Twitter, après avoir découvert la scène sur l’application Snapchat. “L’autre jour, je suis tombé dessus et je me suis senti obligé de partager, explique-t-il à franceinfo. J’ai trouvé la scène violente et choquante.” De nombreux internautes ont commenté ces images, ce qui a conduit des habitants d’Angers à signaler les faits au commissariat durant le week-end.

Contacté par franceinfo, l’auteur de la vidéo nuance le récit d’une agression pure et simple et penche pour une vive altercation. “Quand je suis arrivé à la gare, la femme et le monsieur se chamaillaient et s’insultaient : ils se connaissaient apparemment. Puis, d’autres personnes les ont séparés.” C’est là que le jeune homme aurait commencé à tourner des images avec son téléphone. 

“Je vois des bagarres tous les jours à la gare et quand je raconte ça à mes potes, ils ne me croient pasAlors du coup, je sors mon portable, se défend-il face aux critiques des internautes. Cela ne m’atteint pas, ils ne savent pas ce qu’il s’est passé.” A plusieurs reprises, on entend l’auteur de la vidéo jeter de l’huile sur le feu en encourageant le couple qui s’en prend à l’homme assis : “Oh, t’as vu ce qu’il a dit. Je n’aurais pas aimé !”, déclare-t-il alors qu’il filme. Cet homme affirme aussi à franceinfo qu’il ne se souvient plus de la date des faits. “C’était il y a longtemps, je ne m’en rappelle plus“, se justifie-t-il.

Mais l’utilisateur qui a partagé la vidéo sur Twitter, lui, affirme que la vidéo a bien été diffusée sur Snapchat vendredi matin et qu’une mention horaire apparaissait. Si la vidéo avait été tournée par le passé, puis publiée vendredi, la mention “depuis la pellicule” aurait au contraire figuré sur le document. Le parquet précise également que les faits remontent à vendredi et ajoute que l’auteur de la vidéo pourrait être à son tour inquiété.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :