Publicités

“Gilets jaunes” : le point sur la mobilisation mardi région par région

Les blocages se poursuivent mardi, pour le quatrième jour consécutif, dans plusieurs régions de France.

La mobilisation des “gilets jaunes” se poursuit. Après la grande journée de mobilisation du 17 novembre, les blocages continuent mardi 20 novembre, pour le quatrième jour consécutif. Voici le point sur les actions en cours dans les différentes régions.

Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le Puy-de-Dôme, un dépôt de carburant est bloqué depuis lundi soir par des manifestants à Cournon-d’Auvergne, situé dans la périphérie de Clermont-Ferrand, rapporte France Bleu Pays d’Auvergne.

Bourgogne-Franche-Comté

Dans l’Yonne, les manifestants ont réinvesti mardi matin le rond-point de Rosa Park, au sud de Sens, rapporte France Bleu Bourgogne. Lundi soir, les CRS ont débloqué ce rond-point où 200 camions étaient immobilisés.

Bretagne

Dans les Côtes-d’Armor, des “gilets jaunes” sont encore présents à Plaintel, Langueux, Loudéac, Dinan et Guingamp, selon les informations de France Bleu Armorique.

En Ille-et-Vilaine, quelques personnes sont encore à Javené près de Fougères. Les dizaines de “gilets jaunes” qui bloquaient le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, ont été délogés par les CRS vers 6h45 mardi, rapporte la journaliste de franceinfo sur place. Ils bloquaient le site depuis lundi. L’opération s’est faite dans le calme.

Corse

En Corse, les “gilets jaunes” ont décidé de lever le blocage du dépôt pétrolier de la Marana, au sud de Bastia, rapporte France Bleu RCFM. Les “gilets jaunes” promettent de nouvelles actions.

Grand-Est

Dans la Marne, des blocages ont lieu à Cormontreuil, à Thillois, sur la N44 à Frégnicourt, à Mœurs-Verdey près de Sézanne et à Beamont-sur-Vesle. D’après France Bleu Champagne-Ardenne, ce sont des barrages filtrants pacifistes, les voitures passent au compte-gouttes. Des blocages sont aussi mis en place à Vitry-le-François.

En Haute-Marne, des barrages filtrants sont en cours sur la nationale 4 à Hallignicourt en direction de Saint-Dizier.

Dans les Ardennes, à Charleville-Mézières, le rond point de la Croisette est bloqué par des “gilets jaunes”, qui ont passé la nuit sur place.

Hauts-de-France

Dans le Nord, de nouveaux blocages sont en cours sur le rond point de Seclin, près de l’autoroute A1, sur l’autoroute A26, à Dechy près de Douai, à Béthune et à Maubeuge, rapporte France Bleu Nord.

Dans la Somme, les opérations de filtrages ont repris mardi matin à Flixecourt, sur la départementale 1001, rapporte France Bleu Picardie. À Doullens, des manifestants ont également passé la nuit sur leur point de blocage situé sur l’axe Doullens-Arras (N25). Un appel sur les réseaux sociaux a été lancé pour une opération escargot à partir de 7 heures au départ d’Amiens-Nord en direction de la zone commerciale Géant de Glisy. Sur la zone commerciale Géant Glisy les opérations de filtrages ont repris depuis 6h30. 

La Réunion

La préfecture de La Réunion a décidé de fermer tous les établissements scolaires et crèches de l’île pour la journée de mardi, rapporte Réunion La 1ère, après une quatrième nuit de violences en lien à la mobilisation des “gilets jaunes”. Les services municipaux de Saint-Paul et de Saint-Louis sont aussi fermés, indiquent les mairies. De nombreux barrages ont été mis en place par les manifestants, à Saint-André, Saint-Louis et Saint-Paul notamment.

Dans la nuit de lundi à mardi, des commerces ont été incendiés et vandalisés au Port, à Saint-Denis, mais aussi à Saint-Paul. Le McDonald’s du Port a été vandalisé et pillé dans la nuit. Des affrontements ont aussi eu lieu entre groupes de jeunes et forces de l’ordre dans plusieurs communes de l’île. Selon Réunion La 1ère, “l’hélicoptère de la gendarmerie a encore été mobilisé une bonne partie de la soirée pour survoler Saint-Denis”. Des renforts de gendarmes mobiles sont arrivés dans l’île lundi soir, en provenance de Mayotte, suite à la demande de la préfecture de La Réunion.

Normandie

Des manifestants ont mis en place un barrage filtrant à l’entrée de Rouen (Seine Maritime) depuis l’autoroute A13 mardi matin, dans le sens Caen-Paris, rapporte France Bleu Normandie. Les “gilets jaunes” ont aussi allumé des feux de palettes.

Nouvelle-Aquitaine

En Dordogne, les “gilets jaunes” prévoient de se mobiliser dans neuf villes. Un défilé est prévu jusqu’au centre des impôts de Terrasson-Lavilledieu à partir de 8 heures. Des barrages filtrants sont prévus à Mussidan, Thiviers, Port-de-Couze, Bergerac, Sarlat, Trélissac, Marsac/Chancelade. À Creysse, une action est aussi prévue sur un rond-point, dès 7 heures.

En Gironde, deux barrages filtrants sont mis en place par les “gilets jaunes”, rapporte France Bleu Gironde. L’un est à Saint-André-de-Cubzac sur la nationale 10, l’autre sur l’autoroute A63 au Sud de Bordeaux. Les manifestants laissent passer les voitures mais pas les camions, mais il n’y a pas de blocage total pour l’instant.

Dans la Vienne, des perturbation sont en cours au niveau du rond-point de la main jaune à Châtellerault, l’accès à l’autoroute A10 est fermé, selon la préfecture. À Poitiers-sud, un barrage filtrant a été mis en place.

Occitanie

Des “gilets jaunes” bloquent toujours le dépôt pétrolier de Lespinasse, en Haute-Garonne, mardi matin, rapporte France Bleu Occitanie. Des manifestants sont aussi présents sur les plateformes d’approvisionnement Socamil et Logidis, à l’ouest de Toulouse. Ces plateformes approvisionnent les magasins Leclerc et Carrefour. Ces blocages se déroulent “dans une ambiance calme”, affirme France Bleu Occitanie.

Les “gilets jaunes” sont toujours postés au rond-point du kilomètre delta à Nîmes (Gard), juste avant d’entrer sur l’A9. Ils ont mis en place un barrage filtrant. Sur la nationale 106 à l’entrée d’Alès, le blocage a duré toute la nuit. Une quarantaine de camions ont été bloqués par une cinquantaine de “gilets jaunes”.

Dans les Pyrénées-Orientales, les “gilets jaunes” ont mis en place un barrage bloquant sur la route départementale 900 au niveau de Villaverde, rapporte la préfecture. L’échangeur 41 Perpignan-Nord est fermé.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Dans le Vaucluse, 200 poids lourds sont bloqués à l’entrée de l’autoroute A7, à hauteur de Bollène, depuis plus de 24 heures, rapporte France Bleu Vaucluse. Une cinquantaine de manifestants sont sur place, ils ont mis en place un barrage bloquant. À la sortie Avignon-sud, un barrage bloquant est mis en place. Selon France Bleu Vaucluse, il est quasiment impossible de sortir de l’autoroute A7. À la sortie Avignon-nord, un barrage est en place mais l’accès à l’autoroute est possible. Les cars de ramassage scolaire ne circulent pas à Avignon, Orange, Bollène et Cavaillon mardi matin, sur décision du président de la région PACA après les difficultés de lundi. Des cars ont été obligés de faire demi-tour, certains chauffeurs n’avaient pas pu rejoindre leur dépôt, raconte France Bleu Vaucluse.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :