Publicités

“Gilets jaunes” : Mélodie Mirandela, leader malgré elle

La jeune mère de famille défilera en tête de cortège, samedi 24 novembre, à Paris. 

Les “gilets jaunes” préparent l’acte 2 de leur mouvement, avec un rassemblement prévu samedi 24 novembre à Paris. Le ministère de l’Intérieur l’a finalement autorisé au Champ-de-Mars.

S’il n’existe pas d’interlocuteur dans ce mouvement, quelques figures émergent, comme cette jeune mère de famille originaire de Seine-et-Marne, Mélodie Mirandela, qui n’a pas hésité à bloquer les Champs Élysées samedi dernier, et qui défilera de nouveau samedi 24 novembre à Paris, en tête de cortège, pour défendre le pouvoir d’achat.

Je n’ai même pas eu mon bac. Je n’ai jamais été leader de quoi que ce soit en fait. C’est juste que là c’est quelque chose qui me tient à cœur. Pour une fois, on réunit toute la France.Mélodie MirandelaManifestante “gilets jaunes”

Elle est mobilisée presque tous les soirs depuis le début du mouvement, et encore jeudi 22 novembre, sur l’autoroute A4, au péage de Coutevroult. Au départ, quand le mari de Mélodie Mirandela la voit dans les journaux, il est surpris. “Il se dit : “mais dans quoi elle s’est embarquée”, rigole la jeune femme. “Maintenant, il commence à être fier, étant donné l’ampleur que ça prend. Mes filles, elles, elles sont en souffrance, ma grande était en pleurs hier soir, mais elles comprendront plus tard que c’est pour elles que je fais ça”

Un joli rire communicatif, et pas mal de galères surtout pour cette intérimaire de l’aéronautique, à qui il reste 15 euros pour finir le mois. “Je ne sais toujours pas comment gâter mes enfants ou comment leur faire un repas de Noël digne de ce nom”, explique-t-elle. Ce qu’elle ne veut pas pour le mouvement ? La récupération politique. “J’étais à Porte Maillot samedi dernier, le matin, Florian Philippot est arrivé, on lui a gentiment demandé de partir”, souligne-t-elle.

C’est notre mouvement, c’est le mouvement des Français, c’est pas le mouvement que le RN, que Mélenchon ou que qui que ce soit doit s’approprierMélodie MirandelaManifestante “gilets jaunes”

Ça énerve un peu Mélodie Mirandela de voir les politiques “tirer la couverture à eux”. “Ils veulent faire le buzz”, déplore la jeune maman. “Alors que c’est le mouvement de tous les Français”.

Samedi 24 novembre, elle retournera manifester à Paris. “La France s’est réveillée”, estime-t-elle. “On est là pour tout le monde. Et c’est super beau, c’est ça la France, on est en train de se reconstruire en tant que pays, citoyens, et ça c’est top. Venez, venez avec nous, je vous assure, il faut qu’on se batte pour notre France !”

Mélodie Mirandela, figure du mouvement des “gilets jaunes” : le reportage de Gaëlle Joly.

–‘–

–‘–


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :