Publicités

DIRECT. “Gilet jaunes” : l’homme qui s’était retranché à proximité d’un centre commercial d’Angers s’est rendu

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

23h22 : Sur Twitter, Christophe Castaner félicite les équipes du RAID et de la préfecture pour avoir neutralisé le forcené d’Angers.

23h08 : L’homme qui s’était retranché à Angers (Maine-et-Loire) dans une station-service près d’un centre commercial s’est rendu de lui-même à 22h35 après les négociations du RAID, a appris franceinfo de source policière

23h07 : Cette sortie de cette député n’est pas du goût de certains de ses collègues LREM. Sur BFM TV, la députée des Yvelines Marie Lebec a dénoncé “de la démagogie à bas coût”.

23h05 : “Si je n’étais pas députée aujourd’hui, peut-être que je serais avec eux dans la rue”. Cette phrase a été prononcée par la députée LREM Sonia Krimi. L’élue de la Manche a assuré aux contestataires être “de leur côté”, quitte à déplaire à la direction de la République en marche et au président.

22h52 : Selon Le Courrier de l’Ouest, le forcené qui tenait une grenade dans une station essence d’Angers, s’est rendu. Le préfet doit tenir une conférence de presse à 23 heures.

22h37 : Samedi dernier, Laurent Wauquiez était venu soutenir les “gilets jaunes” dans son fief du Puy-en-Velay (Haute-Loire) expliquant que ce mouvement avait “le droit d’avoir le soutien de tous les élus”. Mais le chef de file des Républicains annonce ce soir qu’il ne manifestera pas demain.

22h27 : Bonsoir @anonyme et @Bénédicte La situation est toujours la même, selon Le Courrier de l’Ouest. Le Raid est en train de négocier avec le forcené.

22h27 : Où on est-on de la situation à Angers ??

22h26 : Bonsoir, où en est on sur la menace du gilet jaune au centre commercial Espace Anjou?

21h49 : On suit la situation à Calais avec notamment des manifestants filmant le rassemblement sur Facebook. Les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogène pour libérer cette portion de l’A16.

21h45 : Le prix du baril de pétrole coté à Londres et à New York n’a pas été aussi bas depuis octobre 2017. Les cours du brut ont lourdement chuté ce soir, à la clôture, en raison des craintes d’une surabondance de l’offre de brut et d’un ralentissement de la demande.

21h41 : Des centaines de gilets-jaunes sont de nouveau rassemblés à Calais. Des véhicules et motos en provenance de Boulogne bloquent la circulation au niveau du rond-pont de Jardiland. Des interpallations sont en cours, selon des informations de France 3.

22h45 : Où vont-ils manifester demain dans Paris ? C’est la question qui taraude les autorités. Les scénarios possibles sont détaillés par France 2.

21h18 : Non, la France n’a pas perdu sa Constitution, rappelle Le Monde (et oui, il le faut). Une rumeur farfelue, mais évoquée par des militants “gilets jaunes”, prétend à tort, que notre pays n’a plus de loi fondamentale depuis fin 2016.

21h07 : A Angers, les “gilets jaunes” se sont désolidarisés du forcené, selon la préfecture, citée par le Courrier de l’Ouest. Les deux sorties 18A et 18B de l’autoroute A87 sont fermées jusqu’à la levée du dispositif.

21h01 : A Angers, le parking d’un restaurant proche de la station-service (de l’autre coté de l’avenue Montaigne) vient d’être évacué, rapporte un étudiant en journalisme sur place.

20h33 : A Angers, les négociateurs discutent avec le forcené qui menace de faire exploser une grenade. Les policiers du RAID sont à seulement deux mètres de lui, rapporte Le Courrier de l’Ouest. Ils lui ont donné une bouteille d’eau. Le périmètre de sécurité s’élargit encore. L’objectif : “Que personne ne soit dans le champ d’un éventuel tir” assurent les autorités.

20h29 : “Comment leur répondre ? Avec qui entamer les discussions ? Sur quoi ? On ne sait pas.

Chez Alliance, on y va aussi “à tâtons” avec les “gilets jaunes”. “Pour nous, ce genre de mouvement est un peu inhabituel, glisse le syndicat policier à franceinfo. Normalement, une manifestation est portée par un syndicat ou une corporation, comme les salariés de la SNCF, de l’Education nationale… Là, il n’y a pas de plate-forme derrière.”

20h25 : “On travaille à l’aveugle”. Depuis le début du mouvement, policiers et gendarmes ne savent pas trop sur quel pied danser. Certains reconnaissent être dans le flou avant la journée de demain. Ils témoignent dans cet article de Raphaël Godet.

20h07 : Bonsoir Simon. Où en est la situation à Angers ?

18h58 : “Le gouvernement a géré ce conflit dans la mollesse.” C’est l’analyse d’Albert Ogien. Le directeur de recherche au CNRS et spécialiste des mouvements sociaux est interviewé par Le Figaro.

18h44 : L’homme retranché depuis le début de soirée à la station-service d’Espace Anjou à Angers (Maine-et-Loire), une grenade à la main et qui menace de se faire exploser, a fait savoir que sa grenade était dégoupillée. Le Raid arrive de Rennes, rapporte Le Courrier de l’Ouest.

<span id=”selection-marker-1″ class=”redactor-selection-marker”></span>

18h15 : Christophe Castaner affirme que l’homme portant un gilet jaune qui a montré une grenade près d’un centre commercial à Angers a demandé à parler au président de la République. Selon une source policière à France 3, les agents sur place ont déjà noué le dialogue avec l’homme et espèrent un apaisement de la situation.

18h10 : Christophe Castaner affirme que 5174 “gilets jaunes” étaient encore mobilisés aujourd’hui partout en France.

18h13 : “Cent trente-six membres des forces de l’ordre ont été blessés depuis le début des manifestations.”

“J’en appelle à la responsabilité des organisateurs. La liberté d’expression leur sera garantie (…) Il n’y a pas de de liberté d’expression sans ordre public”, a affirmé Christophe Castaner, qui précise que 620 civils ont été blessés ces derniers jours.

18h03 : Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, détaille les mesures de sécurité prises en prévision d’une nouvelle journée de mobilisation des “gilets jaunes”. Suivez son intervention en direct ici.

17h55 : Une intervention de police est en cours aux abords du centre commercial Anjou à Angers. Un homme, porteur d’un gilet jaune, prétend avoir des grenades et exige que les “gilets jaunes” soient reçus à l’Elysée, selon une source policière à France 3, confirmant une information de BFMTV.

16h56 : Comme l’a noté Marianne, les tarifs évoqués par Gérald Darmanin s’appliquent plutôt à des restaurants étoilés. Le ministre a de son côté réagi sur Twitter, dénonçant la “malhonnêteté intellectuelle” de Marianne.

16h53 : Une sortie qui illustre la déconnexion des élus ? Lors d’un discours à l’université de La Sorbonne aujourd’hui, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a assuré vouloir entendre et comprendre” les “gilets jaunes” et ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin.” Un prix très élevé, même pour les restaurants de la capitale.

16h33 : rès de 5 000 policiers et gendarmes seront mobilisés demain à Paris pour sécuriser notamment l’Élysée, La Concorde, les ministères, l’Assemblée et le Sénat, selon une note de la DRPP que franceinfo a pu consulter

13h33 : Cinq personnes ont été interpellées la nuit dernière à Haguenau, dans le Bas-Rhin, pour des faits de dégradations sur les bâtiments de la sous-préfecture et du centre des impôts, a annoncé la préfecture du département dans un communiqué.

13h26 : La tenue demain de “cortèges, défilés et manifestations” des “gilets jaunes” dans le centre de Bordeaux est interdite, selon un arrêté pris vendredi par le préfet de Nouvelle-Aquitaine. Cette mesure doit permettre de “garantir la sécurité des personnes et des biens”, souligne la préfecture, qui dit craindre des violences et des dégradations.

12h04 : Une équipe de France Télévisions a filmé des “gilets jaunes” en train d’offrir des roses aux journalistes ce matin à Franconville (Val-d’Oise).

(FRANCEINFO)

11h14 : La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution redoute que le mouvement ne pèse lourdement sur les ventes du Black Friday et de Noël, et appelle sur RTL à ce que l’accès aux magasins et aux entrepôts puisse être garanti par les forces de l’ordre.

11h03 : Marine Le Pen suggère aux “gilets jaunes” de manifester demain sur les Champs-Élysées à Paris. La présidente du RN (ex-FN) Marine Le Pen accuse le gouvernement de “minimiser le mouvement” en leur proposant de se réunir sur le Champ-de-Mars, rapporte France 3 Paris-Ile-de-France.

09h13 : Chômage, pauvreté… Sur franceinfo, Michel Fontaine, le maire de Saint-Pierre, détaille le cocktail explosif” qui explique la situation actuelle à La Réunion. Il appelle au “discernement” de chacun et espère que la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, apportera “une réponse claire” à la population. Son interview est à lire ici.

08h57 : Franck Buhler est l’une des figures des “gilets jaunes”. Il revendique son appartenance à Debout La France. Il ne cache pas non plus son passage au Front national. Un passage qui s’est soldé par une suspension et une commission de discipline pour propos racistes, comme l’explique France 3 Occitanie.

07h07 : Confrontés à une mobilisation qui s’essouffle après plusieurs jours de blocages, les “gilets jaunes” préparent la journée de demain. En attendant, des actions sont toujours en cours, franceinfo fait le point sur la mobilisation région par région.

06h39 : A la une de vos quotidiens ce matin, le pouvoir d’achat et Aujourd’hui en France qui fait témoigner “la France des fins de mois difficiles”. Pour sa part, La Croix revient sur cette “révolte qui vient de loin”, évoquant des “gilets jaunes” qui expriment leur dépit face aux difficultés du quotidien.

06h32 : Qui est Mélodie Mirandela ? Cette jeune mère de famille originaire de Seine-et-Marne fait partie des figures qui incarnent le mouvement des “gilets jaunes”. Elle défilera en tête de cortège demain à Paris. Franceinfo l’a rencontrée.

(GAELE JOLY / FRANCEINFO)


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :