Publicités

VIDEO. Violences des “gilets jaunes” à Paris : Christophe Castaner met en cause Marine Le Pen, qui dénonce une “petite politique politicienne”

Selon le ministre de l’Intérieur, cette 8e journée de mobilisation des “gilets jaunes” rassemblait, samedi 24 novembre, à 11 heures, quelque 23 000 manifestants “au niveau national” et 8 000 à Paris, dont 5 000 autour et sur les Champs-Elysées. “On assiste à un affaiblissement du mouvement”, a estimé Christophe Castaner, lors d’une allocution peu après midi. Le 17 novembre, près de 124 000 personnes participaient à la même heure au mouvement.

>> Suivez les manifestations des “gilets jaunes” dans notre direct

Concernant les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre sur les Champs-Elysées, le ministre de l’Intérieur a également dénoncé ceux qu’il décrit comme “des séditieux” d’extrême droite qui ont, selon lui, “répondu à l’appel de Marine Le Pen”. Cette dernière a rapidement répondu sur Twitter : “J’avais demandé au gouvernement pourquoi il n’autorisait pas les ‘gilets jaunes’ à manifester sur les Champs-Elysées. Aujourd’hui, Monsieur Castaner utilise cette question pour me cibler. C’est minable et malhonnête à l’image de l’auteur de cette manipulation politicienne”, a-t-elle lancé.

Sur franceinfo, elle a également lancé : “Je pense qu’il faudrait que Monsieur Castaner dépose sa panoplie du militant politique pour enfin mettre sa panoplie du ministre de l’Intérieur.” La président du Rassemblement national a dénonce une manœuvre de “petite politique politicienne”.

Voir la vidéo


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :