Publicités

VIDEO. Rap ou reprise de Jean-Jacques Goldman, les “gilets jaunes” ont trouvé leurs hymnes

“J’ai voulu mettre l’essence, c’est trop cher, j’ai payé les taxes, c’est trop cher”… Le rappeur Kopp Johnson pousse un coup de gueule contre la vie chère et met son “gilet jaune”. Attention, si vous lisez cette vidéo, le rythme et le refrain entêtant de ce morceau risquent de ne plus vous quitter pour un certain temps.

[embedded content]  

Cette chanson est l’un des hymnes composés par ces Français en colère qui ont manifesté les samedis 17 et 24 novembre pour dénoncer la hausse des prix du carburant et la politique d’Emmanuel Macron. Dans son titre Gilet jaune, le rappeur scande d’ailleurs “Macron démission”. Cette chanson, plus destinée à danser en boîte qu’à battre le pavé, avoisine les 2 millions de vues sur Facebook et YouTube.

Du rap festif au rap conscient, il n’y a qu’un pas. De la Coupe du monde aux “gilets jaunes” aussi. Momo et Charley Dornel, deux rappeurs originaires de l’Eure, s’inspirent du tube de Vegedream Ramenez la coupe à la maison. Et cela donne une chanson au ton plus grave, Ramène la France à la raison. “J’suis révolté quand je vois les taxes qu’on doit payer”, lance le duo dans un clip tourné autour de ronds-points situés à Bernay (Eure). Il comptabilise plus de 50 000 vues depuis le 18 novembre.

[embedded content]

Mais le gros tube des “gilets jaunes” est l’œuvre du youtubeur breton Monsieur Seby. Il détourne le titre de Jean-Jacques Goldman Né en 17 à Leidenstadt et glisse aussi quelques messages à Emmanuel Macron : “Si on veut que notre pays soit mieux demain, ben Manu sois moins radin”. Sur Facebook, ce clip cumule déjà plus de 4 millions de vues.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :