Publicités

DIRECT. Ligue des champions : écoutez et commentez le match décisif du PSG face à Liverpool

Ce qu’il faut savoir

Cinq petits matchs et puis s’en va ? Le PSG court le risque d’être éliminé en cas de défaite au Parc des Princes contre Liverpool, mercredi 28 novembre. Un cas de figure inédit depuis la reprise du club par les Qataris, où le club parisien s’est toujours extrait de la phase de poules, la plupart du temps sans trembler. Raison de plus pour suivre en notre compagnie ce choc à l’odeur du sang, pour reprendre une des expressions (imagées) les plus fameuses de Raymond Domenech. Un match à écouter chez nos camarades de France Bleu 107.1 en cliquant sur la vidéo.

Le PSG peut prendre la porte. Actuel 3e du groupe avec 5 points, derrière Naples et Liverpool qui en comptent un de plus, le PSG peut être éliminé s’il perd face aux Anglais et si les Italiens battent l’Etoile Rouge de Belgrade. Et même en cas de succès, ils n’auraient pas encore leur billet en poche pour les huitièmes de finale. Il faudra l’emporter dans une semaine sur le terrain de l’Etoile Rouge, où Naples et Liverpool se sont cassé les dents. C’est un match où il ne faudra pas avoir de regrets”, résume le défenseur brésilien Marquinhos.

Deux convalescents à 400 millions d’euros. Le suspense aura duré jusqu’en début de semaine. Touchés avec leur sélection, ménagés le week-end dernier contre Toulouse, Neymar et Kylian Mbappé devraient être alignés d’entrée par le coach allemand Thomas Tuchel, qui aura besoin de ses deux stars pour déstabiliser une défense des Reds assez hermétique.

Le finaliste de l’année dernière veut faire encore mieux. Certes, le trio offensif Salah-Firmino-Mané se ressent encore des efforts consentis à la Coupe du monde, certes, le Liverpool de Jürgen Klopp n’est plus aussi supersonique que la saison passée. N’empêche, cette équipe tient la dragée haute à Manchester City en tête du championnat d’Angleterre et s’annonce solide à bouger.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :