Publicités

“L’Europe fait honte” : la colère du capitaine d’un bateau espagnol bloqué en mer avec 12 migrants à bord

Aucun pays n’a pour l’instant accepté de les accueillir.

Un navire de pêche espagnol erre en Méditerranée avec 12 migrants à son bord sans trouver de port de débarquement, depuis jeudi 22 novembre. Pour l’heure, aucun pays n’a accepté de les accueillir, même si le gouvernement espagnol a indiqué mercredi 28 novembre être en contact avec l’Italie et Malte en vue de trouver un port d’accueil.

Originaires du Niger, de Somalie, du Soudan, du Sénégal, et d’Égypte, ces migrants sont les rescapés d’un bateau pneumatique en provenance de Libye. Depuis près d’une semaine donc, le capitaine du Nuestra Madre Loreto, Pascual Durá, se heurte à un mur du refus. 

Ils refusent d’être ramenés en Libye, et dès qu’ils entendent ce nom, synonyme d’enfer, ils deviennent “hystériques”, raconte le capitaine, qui craint une mutinerie. “C’est une vraie honte”, déplore Pascual Durá joint par la radio catalane A Punt. “Nous sommes tous très fiers quand on dit que nous sommes Européens, que nous somme frères, et aujourd’hui l’Europe fait honte. Cela ne peut plus continuer comme cela.”

S’ils ne veulent pas regarder ces migrants, qu’ils nous regardent nous, leurs frères européens. Nous sommes devant eux, et nous sommes désespérés. Quelque chose de grave pourrait nous arriverLe capitaine Pascual Duráà la radio catalane A Punt

Une tempête approche et il n’y aurait plus que six à sept jours de vivres sur le navire de pêche, qui compte aussi 13 membres d’équipage.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :