Publicités

VIDEO. “Vous ne méritez pas de manger mes volailles” : un éleveur qui fournit l’Elysée revêt un gilet jaune pour interpeller Macron

Dans une vidéo publiée sur Facebook, Aloïs Gury, un jeune volailler de l’Ain, a revêtu un gilet jaune pour alerter le chef de l’État sur les difficultés financières de la profession.

Les volailles de Bresse d’Aloïs Gury, 33 ans, ont été servies le 11 novembre dernier lors de la commémoration de l’armistice, à la table des chefs d’État reçus à l’Élysée. En cette période de contestation sur le pouvoir d’achat, l’éleveur de l’Ain, en gilet jaune, se rappelle au bon souvenir d’Emmanuel Macron. Dans une vidéo publiée sur Facebook le 24 novembre et déjà vue plus de 100 000 fois trois jours après, il lui demande de s’alarmer de la précarité des exploitants agricoles.

C’est dans son poulailler, à Montrevel-en-Bresse, un autocollant “Bresse France” collé sur son gilet jaune, qu’Aloïs Gury a enregistré sa vidéo. “M. Macron, vous ne méritez pas de manger mes volailles, vous ne connaissez rien à l’agriculture, vous ne savez pas le boulot qu’il y a derrière, lance-t-il. Faites quelque chose, qu’on vive normalement.” Pendant huit minutes, l’agriculteur témoigne de sa situation, souvent les larmes aux yeux, expliquant ses factures en retard, ses sept jours de vacances en trois ans et les courses que lui fait sa mère une fois par semaine.

“700 euros par mois pour 80 heures par semaine, ce n’est pas récompensé, confie-t-il pour justifier ce cri d’alarme. On a des subventions, on a des aides, mais ça ne suffit pas.” Le jeune éleveur voudrait “un revenu minimum certain”. “Je suis un gilet jaune. On est tout de suite impactés par l’essence, par les hausses du gasoil. Les manifestations représentent un peu un ras le bol général du peuple français”, affirme-t-il, espérant une réaction d’Emmanuel Macron à sa vidéo.

En attendant, il compte sur les fêtes de fin d’année, la période la plus importante pour vendre ses volailles de Bresse, afin de remplir un peu les caisses.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :