Publicités

Blocage de lycées et d’universités : le tour de France des établissements touchés région par région

Pour la cinquième journée d’affilée, les lycéens manifestent dans plusieurs villes de France. 

200 établissements perturbés dans toute la France, 43 bloqués vendredi 7 décembre à 11h30, a appris franceinfo auprès du ministère de l’Education nationale. Un bilan provisoire qui devrait continuer à monter, a indiqué cette même source, qui fait état d’une “plus forte tension” dans les cortèges lycéens et autour des établissements que jeudi.

Auvergne-Rhône-Alpes

Un jeune a été blessé au cuir chevelu, vraisemblablement par une pierre jetée par un de ses copains, en marge d’une manifestation de lycéens à Valence (Drôme), rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Il avait la tête en sang, ce qui a impressionné les témoins de la scène mais la blessure est superficielle. Un autre jeune s’est brûlé la main en tentant de ramasser une grenade lacrymogène. 

Des lycéens ont incendié plusieurs poubelles. Certains ont caillassé un bus et tenté d’incendier une caméra de vidéosurveillance. Les CRS ont utilisé à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes. Plusieurs témoins cités par France Bleu parlent d’un jeune blessé à la tête. On ne connaît pas encore ni les circonstances ni la gravité de ses blessures. L’IUT de Valence, situé à proximité, a fermé ses portes par précaution.

A Saint-Etienne, pour le deuxième jour de mobilisation, des dizaines de lycéens ont repris les blocages ce vendredi matin, rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire. Des dizaines de lycéens se sont rassemblés devant les lycées Etienne Mimard, Claude Fauriel et Benoît Charvet pour bloquer avant de se diriger vers le centre-ville. La sécurité publique et les pompiers sont mobilisés. Les manifestants sont a priori moins nombreux que jeudi, quand les manifestations ont dégénéré.

Grand-Est

En Alsace, de nouvelles échauffourées ont éclaté vendredi matin à Mulhouse (Haut-Rhin), rapporte France Bleu Alsace. Plusieurs centaines de lycéens ont rejoint le centre-ville, et un policier a été grièvement blessé.

Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes face à la mobilisation des lycéens. Environ 500 jeunes sont partis du lycée Albert-Schweitzer vers 8h, pour se diriger vers le centre-ville. Ils étaient 200 à affronter les forces de l’ordre, près du centre commercial Porte-Jeune, qui n’a pas ouvert ses portes. Rejoints par des jeunes du lycée Charles-Stoessel, les lycéens ont fait usage de fumigènes et de fusées éclairantes, avant de se disperser dans les rues voisines.

Hauts-de-France

A Roubaix (Nord), plusieurs centaines de lycéens venus de plusieurs établissements s’affrontent avec des policiers. La situation est tendue et un véhicule a été incendié, a constaté un journaliste de Radio France sur place. La circulation du tramway qui relie Lille à Roubaix et Tourcoing a été interrompu sur le boulevard du Général de Gaulle.

Île-de-France 

À Paris, les étudiants de l’université de Tolbiac ont prévu de manifester ce vendredi à partir de 10h30 avec des lycéens, afin de préparer la mobilisation de samedi, où ils appellent à rejoindre le mouvement des “gilets jaunes”.

Normandie

A Rouen (Seine-Maritime), la circulation du tramway a également été interrompue, rive gauche, après que des manifestants ont mis des barrières et des barricades en travers des voies. La police a été caillassée et a répliqué avec des jets de grenade lacrymogène.

Nouvelle-Aquitaine

À Anglet (Pyrénées-Atlantiques), des lycéens bloquent le lycée professionnel Cantau, rapporte France Bleu Pays Basque. Les pompiers interviennent pour un feu de poubelle. A Bayonne, le lycée René Cassin est encore bloqué ce vendredi matin par environ 200 manifestants.

Et ailleurs ?

Des manifestations sont également en cours à Clermont-Ferrand, Nantes, Lyon, Rennes, Montluçon, Vichy, Montpellier, Hénin Beaumont, Tours, Montbéliard, Tourcoing, et à Limoges.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :