Publicités

“Choquant”, “intolérable” : les images de l’arrestation des 151 adolescents à Mantes-la-Jolie suscitent l’indignation à gauche

Les images montrent les jeunes alignés à genoux, les mains sur la tête, hier dans cette ville des Yvelines.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Une vidéo, montrant l’arrestation de 151 lycéens, adolescents ou jeunes adultes, à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines a été massivement partagée, jeudi 6 décembre. Interpellées pour “participation à un attroupement armé” selon les informations recueillies par franceinfo auprès de la préfecture, ils sont alignés, à genoux et les mains sur la tête. On entend alors un homme – visiblement l’auteur de la vidéo – affirmer : “voilà une classe qui se tient sage”. 

Ces arrestations ont eu lieu après de nouveaux incidents ce jeudi à proximité du lycée Saint-Exupéry, où deux voitures ont notamment été incendiées et où des heurts ont éclaté avec la police. 

Ces images ont suscité de nombreuses réactions outrées d’internautes et de responsables politiques. Il faut dire les choses posément mais fermement : ce qui s’est passé avec les lycéens de Mantes-la-jolie –ces scènes dont il existe de nombreuses photos et vidéos– est simplement intolérable”, a estimé l’ancienne ministre écologiste Cécile Duflot sur Twitter. “La France, pays des droits de l’homme. Comment certains policiers y traitent les mineurs. Où vivons-nous donc ? Sous quel régime ?” s’est indignée la sénatrice écologiste Esther Benbassa. 

“Glaçant, inadmissible. Cela n’est pas la République. La jeunesse française humiliée. Mais que cherche le pouvoir sinon la colère en retour ?” a réagi, de son côté, Benoît Hamon, leader de Generation.s. 

“On attend la réaction de Christophe Castaner pour prendre aussi des mesures face à cette violence inacceptable et humiliante”, a lancé de son côté Eric Coquerel, député en Seine-Saint-Denis. Même son de cloche du côté de Conseillère de Paris, Danielle Simonnet. “Cette scène est indigne de la République ! On se croirait en dictature militaire. Mais que font-ils aux lycéens de Mantes-la-Jolie ? J’ai mal à ma France…. “, a-t-elle écrit sur Twitter.

“Quand j’ai vu ces images moi-même, j’ai évidemment été choqué”, a réagi Jean-Michel Blanquer, sur France Inter.  Le ministre de l’Education nationale a toutefois appelé à “remettre les images dans leur contexte” précisant qu’il y a eu des images choquantes car on est dans un climat de violence exceptionnelle”. 

“Ces images sont indubitablement dures et inhabituelles, affirme de son côté Thierry Laurent, directeur de cabinet du préfet des Yvelines. Il faut pour autant les mettre en rapport avec les violences qui ont été commises à Mantes-la-Jolie par ces individus depuis trois jours”, précisant qu’une partie des adolescents étaient arrivés cagoulés et armés. “Il n’y a pas eu de volonté d’humiliation”, souligne-t-il, en insistant sur le “professionnalisme” des fonctionnaires de police.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :