Publicités

DIRECT. “Gilets jaunes” : 8 000 manifestants à Paris, la situation de plus en plus tendue dans plusieurs quartiers

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

13h55 : La préfecture de police annonce avoir procédé à 581 interpellations et 423 gardes à vue.

13h47 : Des journalistes font les frais de la situation qui se tend entre les manifestants et les forces de l’ordre.

13h39 : Que traduit le mouvement des “gilets jaunes” ? Derrière ce mouvement inédit, le politologue Gérard Grunberg et l’économiste Elie Cohen perçoivent une régression économique et politique”. Ils signent un texte sur le site Telos, dont franceinfo est partenaire.

13h32 : En images, l’interpellation de Julien Terrier, le leader des “gilets jaunes” en Isère. Il a été placé en garde à vue pour “manifestation illicite et participation délictueuse à une manifestation illégale”, indique France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

13h33 : Toujours près des Champs-Elysées, deux photoreporters du Parisien ont été touchés par des tirs de Flash-Ball, indique un rédacteur en chef du journal sur Twitter.

13h24 : La situation est tendue au niveau des Grands Boulevards à la limite des 2e et 9e arrondissements de Paris. Des “gilets jaunes” ont notamment utilisé du mobilier urbain et de la végétation pour monter une barricade.

13h21 : Près de la place de l’Etoile, un manifestant est blessé à l’œil après avoir reçu un tir de Flash-Ball, indique sur Twitter un journaliste indépendant.

13h18 : Interrogé sur France 2, le secrétaire d’Etat indique par ailleurs que plus de 700 interpellations ont été effectuées depuis ce matin, dont 575 à Paris.

13h18 : 31 000 personnes manifestent en France, contre 36 000 la semaine dernière à la même heure, selon le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez.

13h11 : Une trentaine de “gilets jaunes” se sont rendus au domicile du député LREM du Tarn, Jean Terlier. Ils se sont arrêtés devant le portail du député en criant et chantant. “Je suis allé les voir et nous avons parlé pendant une demi-heure”, explique le député à à France Bleu Occitanie.

12h53 : Bonjour @anonyme. Le chiffre de 1 500 manifestants sur les Champs-Elysées a été donné par la préfecture de police dans la matinée. Mais depuis, d’autres manifestants affluent et pas seulement sur cette avenue. Des rassemblements sont signalés sur les Grands Boulevards, à la Bastille ou encore près de la gare Saint-Lazare.

12h58 : Pourquoi dites-vous que “plusieurs milliers de GJ sont rassemblés à Paris” alors que vous annoncez 1 500 personnes sur les Champs-Elysées ? Y a -t-il d’autres lieux de rassemblement dans la capitale ?

12h58 : Sur les Champs-Elysées, les choses semblent être en train d’évoluer. Sur Twitter, un journaliste affirme que certains manifestants commencent à desceller des pavés. Tandis que de nombreux “gilets jaunes” cherchent à quitter l’avenue pour se rendre à l’Assemblée nationale, selon une journaliste de France 2 sur place.

12h46 : La préfecture de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, est sous haute protection aujourd’hui, une semaine après avoir été incendiée en marge de la manifestation des “gilets jaunes”.

12h57 : La Marche pour le climat, qui doit s’élancer à 14 heures de la place de la Nation, inquiète la mairie de Paris, car des forces de l’ordre vont devoir se déplacer pour la protéger, craint un adjoint cité par un journaliste de L’Express.

12h39 : Depuis plusieurs heures maintenant, 1 500 personnes sont sur les Champs-Elysées. Il ne s’agit pas véritablement d’un défilé : les “gilets jaunes” stagnent ou se déplacent par grappes en divers endroits de l’avenue. Des tensions sporadiques avec les forces de l’ordre donnent lieu à des tirs de gaz lacrymogène.

12h33 : Bonjour @anonyme. Nous n’avons pas ce chiffre pour la France entière pour le moment, mais il pourrait être communiqué dans quelques dizaines de minutes.

12h32 : Bonjour, vous avez un chiffre du nombre de manifestants en France ?

12h28 : La préfecture de police indique avoir procédé à 548 interpellations depuis ce matin.

12h25 : L’autoroute A10 a été débloquée en fin de matinée par les forces de l’ordre à hauteur de Châtellerault (Vienne), rapporte France Bleu Poitou. Des “gilets jaunes” avaient bloqué l’autoroute au niveau de la sortie n°26 de Châtellerault Nord.

12h15 : Selon la gendarmerie nationale, plus de 5 000 personnes ont été contrôlées sur les axes et péages depuis ce matin. Son compte Twitter diffuse une vidéo montrant “des interpellations d’individus violents et porteurs d’objets dangereux”.

12h05 : La préfecture de police annonce avoir procédé à 514 interpellations, qui ont donné lieu à 272 gardes à vue.


12h06 : Les “gilets jaunes” ne défilent pas qu’en France. A Bruxelles, une manifestation est aussi organisée. Une cinquantaine de personnes ont été interpellées à la gare du Midi, à la gare Centrale, ainsi que dans le quartier européen, indique la RTBF.

12h05 : Un syndicat lycéen porte plainte après les 151 interpellations de jeunes près du lycée de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Les avocats de l’UNL-SD ont déposé plainte pour “violences sur mineurs de 15 ans et plus par personne dépositaire de l’autorité publique”. Plus de détails dans notre article.

(CELINE AGNIEL / AFP)

12h03 : Plusieurs photographes assurent sur Twitter s’être fait confisquer leur matériel de protection par les policiers. Le photographe envoyé par Libération, Boris Allin, alias Boby, raconte à franceinfo. “Je me suis fait confisquer mon casque de moto, mon masque à gaz et mes lunettes de protection à Bastille. Je n’ai pas de carte de presse, mais je leur ai montré des mails de la rédaction de Libération prouvant que j’étais envoyé par eux. Ils n’ont rien voulu savoir. Je leur ai demandé leur matricule pour récupérer mon matos, personne ne l’avait et ils sont montés sur leur grand chevaux, ils m’ont menacé de me placer en garde à vue. Je couvre des manifestations depuis quatre-cinq ans et c’est la première fois que cela m’arrive.”

12h00 : Près de 500 interpellations avant 11 heures du matin… Le chiffre est d’ores et déjà supérieur au nombre d’interpellations sur la totalité de la journée de samedi dernier. Ce chiffre s’explique par la nouvelle stratégie de la préfecture de police de Paris, qui filtre les individus avant même qu’ils atteignent la capitale, afin d’éviter les débordements. Les précisions de notre journaliste Catherine Fournier.

11h45 : Plusieurs feux de poubelles ont été déclenchés devant la préfecture de Haute-Corse, à Bastia.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :